24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 21 juin 2024
Accueilorange«Rien que le droit» mais dans un esprit de «partenariat»: les premiers...

«Rien que le droit» mais dans un esprit de «partenariat»: les premiers mots de Frédéric Veau

Le préfet Frédéric Veau prenait ses fonctions lors de la cérémonie de dépôt de gerbe au monument aux morts
Le préfet Frédéric Veau prenait ses fonctions lors de la cérémonie de dépôt de gerbe au monument aux morts

Pour plusieurs, c’était le signe des fortes attentes du territoire : les invités à la prise de fonction du préfet Frédéric Veau étaient nombreux ce lundi matin, place de France, en Petite Terre. Beaucoup de maires, sinon tous, pareil pour les conseillers départementaux, le message était visiblement mieux passé que pour les adieux du précédent préfet Seymour Morsy.

Après le dépôt de gerbe au monument aux morts, et avoir salué tous ces nouveaux visages, Frédéric Veau a prononcé un court discours pour évoquer ses priorités : le combat contre l’insécurité, et la lutte contre l’immigration clandestine. « La sécurité de nos concitoyens sera une préoccupation de tous mes instants, et je serai vigilants dans l’application des directives du gouvernement. Les atteintes aux biens et aux personnes sont insupportables », soulignera-t-il en préambule.

« Quelqu’un de calme »

Toutes les forces vives de Mayotte
Toutes les forces vives de Mayotte

Deuxième point, l’immigration clandestine : « Je vais poursuivre les opérations conduites avant mon arrivée dans l’esprit d’appliquer le droit. » Interpellé ensuite par le JDM, il nous confiera rencontrer les maires dès ce soir sur la présence des familles en attente de relogement place de la République, et répètera à plusieurs reprises que si la lutte contre l’immigration clandestine était de la responsabilité de l’Etat, les recherches de solutions pour les ‘décasés’ se feraient « en partenariat » avec les autres acteurs.

Enfin, il n’oublie pas le développement économique et social qui fut un des axes de travail de l’ancien préfet Morsy, avec le document cadre Mayotte 2025, « les récentes annonces du premier ministre d’appui aux collectivités locales vont dans ce sens. »

« C’est quelqu’un de calme », remarquaient, à moitié ironiques pour son prédécesseur, ses premiers interlocuteurs, qui y voyaient le signe de discussion apaisées.

La Case Rocher bondée
La Case Rocher bondée

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139517
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139517
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139517
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139517
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139517
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139517
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...