30.9 C
Dzaoudzi
mardi 28 mai 2024
AccueilorangeSanté: Mayotte reste un désert tropical

Santé: Mayotte reste un désert tropical

CHMRien que l’on ne sache déjà mais la piqûre de rappel fait toujours un peu mal. L’ARS publie les données dont elle dispose concernant les équipements sanitaires, les équipements sociaux et médico-sociaux, les personnels de santé et les bénéficiaires de la protection sociale. L’étude s’appelle «Statiss» et elle rassemble les informations essentielles pour Mayotte mais aussi La Réunion, le tout comparé aux chiffres de métropole.

Cette synthèse se présente sous forme de tableaux qui ne sont accompagnés d’aucun commentaire… Et pour cause. Ces chiffres en disent long sur le déséquilibre spectaculaire de moyens donnés à La Réunion par rapport à Mayotte, conséquence de choix stratégiques d’investissement fait à l’échelle régionale par l’ARS. Pour autant, cette politique qui favorise La Réunion n’explique pas tout. Ces chiffres montrent aussi les problèmes d’attractivité de notre département et le retard considérable pris dans le développement d’une offre de soins privée.

Ainsi, Mayotte ne compte qu’un centre hospitalier public (avec 1 CH à Mamoudzou, 4 hôpitaux périphériques et 13 dispensaires) et deux structures privées (dont le centre de dialyse). L’accueil des personnes âgées est inexistant, celui des personnes handicapées, essentiellement anecdotique. Dans le même temps, La Réunion compte 10 établissements publics et surtout 45 structures privées dont 19 centres de dialyse, 7 établissements de soins de courte durée et 10 établissements de soins de suite et de réadaptation (SSR).

Un déséquilibre révoltant

Dans ce dernier domaine, comme dans beaucoup d’autres, la comparaison est tout simplement scandaleuse: nous ne comptons aucun lit de SSR et la réalisation du nouvel hôpital de Petite Terre (qui va regrouper les deux dispensaires et les services du vieil hôpital historique) devrait permettre d’ouvrir le 1er service de ce type à Mayotte avec… une vingtaine de lits, en 2019. L’an dernier, il y avait 905 lits de SSR à La Réunion (dont 118 dans le public et 510 en lits dans le secteur privé).

chm parkingLa comparaison est tout aussi humiliante en psychiatrie. Mayotte dispose en tout et pour tout de 10 lits en psychiatrie générale… Dans le même temps, La Réunion peut se prévaloir de 22 lits en psychiatrie infanto-juvénile, de 372 lits en psychiatrie générale, de 284 places en hospitalisation de jour psychiatrique, de 108 places en accueil familial thérapeutique… En clair, notre taux d’équipement n’est même pas calculable alors qu’il est de 1,0 pour 1000 à La Réunion et 1,4 pour 1000 en métropole.

Des écarts difficiles à justifier mais qui se perpétuent

Le déséquilibre est également flagrant dans les autres services, seule la gynéco-obstétrique étant moins en retard… mais il ne s’agit que d’une illusion. Le niveau d’activité est sans comparaison possible, avec un taux de fécondité à Mayotte 2,5 fois plus élevé qu’à La Réunion.

En médecine, le CHM compte 140 lits (1.240 publics et privés à La Réunion), 64 en chirurgie (549 à La Réunion). En hospitalisation de jour, l’écart est de 1 à 5 : 47 places à Mayotte, pour 249 à La Réunion.
Résultat, notre taux d’équipement est deux fois inférieur à celui de La Réunion en médecine et chirurgie ; il est 3 fois plus faible que celui de métropole…

Une activité 2014, déjà très éloignée de l’actualité

«Statiss» diffuse également les chiffres de l’activité médicale des deux départements de l’océan Indien. En 2014, le CHM a totalisé 2.893 hospitalisation en chirurgie et 6.744 en médecine (quasiment 10 fois moins qu’à La Réunion). Les urgences ont traité 48.042 passages et l’hôpital a assuré 1.401 séances de chimiothérapie pour le traitement du cancer.

CHM AccueilLes chiffres les plus spectaculaires concernent toujours le secteur de la gynéco-obstétrique avec 10.652 entrées en hospitalisation. Le nombre de naissance en 2014 était de 6.680 (plus de 2.000 de moins qu’en 2015) avec 1.231 césariennes.

Donnée moins connue: le nombre d’IVG (interruption volontaire de grossesse) a été 1.388 en 2014.

Le personnel ne vient pas

Concernant le personnel médical, là encore la comparaison est désastreuse. 123 médecins généralistes à Mayotte (1.181 à La Réunion), 85 spécialistes (contre 1.162), 13 dentistes (434 à La Réunion), 763 infirmiers (6.844), 67 masseurs-kinés (1.460), 10 orthophonistes (437 chez nos voisins).

Et lorsqu’on continue la liste, l’écart ne diminue pas: 1 orthoptiste à Mayotte (51 à La Réunion), 2 pédicures-podologues (60), 3 ergothérapeutes (108), 3 psychomotriciens (101), 9 opticiens (223) et 0 audioprothésistes (11).

Nous disposons d’un seul médecin pour la médecine du travail (65 à La Réunion), de 58 pharmaciens (700 à La Réunion) et d’un seul laboratoire privé d’analyses médicales contre 63 chez nos voisins…

Et malheureusement, les dernières actualités de notre département, très médiatisées en métropole et à La Réunion ne risquent pas d’améliorer la situation.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...