27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 16 juin 2024
AccueilorangeLoi sur l’immigration : le sénateur Thani demande son report au 1er...

Loi sur l’immigration : le sénateur Thani demande son report au 1er janvier 2018 à Mayotte

Thani Mohamed Soilihi sollicite la réaction de la population
Thani Mohamed Soilihi se penche sur l’adaptabilité de la loi

Tout d’abord, la loi ne revient pas sur la durée maximale de rétention administrative, portée de 32 à 45 jours, votée en 2011. Mais par contre, elle permet à nouveau au Juge des libertés et de la détention (JLD) d’intervenir dans un délai de 48h suivant le placement en détention, là où il était de 5 jours auparavant. Résultat, 45,2% des personnes éloignées depuis la métropole n’avaient pas eu accès au juge en 2014. Pourtant, lorsqu’il est intervenu, 20,3% des personnes retenues au CRA avaient été libérées.

C’est donc une avancée en matière de droit des personnes qui pourraient être éloignées par erreur, comme c’est arrivé par le passé. Pour Thani Mohamed Soilihi, la mesure est difficilement applicable à Mayotte, « il n’y a pas assez de JLD, et la loi n’a pas été accompagnée d’arrivée d’effectifs supplémentaires. » Il a donc déposé ce jeudi un amendement, « je demande le report d’application de la loi au 1er janvier 2018 », nous explique-t-il.

Soulignons qu’il est le seul parlementaire depuis que la loi est passée, suscitant de vives condamnations ici, à suivre son cheminement et à s’intéresser aux conséquences de son application à Mayotte.

Peu de fratries concernées

Le service des étrangers à la préfecture de Mayotte
Le service des étrangers en permanence engorgé à la préfecture de Mayotte

De la même manière, à Mayotte, la loi ne peut s’appliquer en l’état sur l’interdiction de rétention d’un étranger accompagné d’un mineur, qui devraient être tous les deux assignés en résidence. Seul le CRA et des annexes provisoires sont disponibles ici.

Le deuxième point de blocage portait sur l’ouverture de la nationalité française à leur majorité aux personnes vivant sur le territoire français depuis l’âge de 6 ans, ayant suivi leur scolarité en France, et qui ont un frère ou une sœur de nationalité française. Un point qui pourrait épauler les étudiants étrangers qui manquaient de « pass » pour aller étudier en métropole. Selon nos informations, depuis le 7 mars, un seul cas aurait pu bénéficier de cette avancée en métropole. Mais le sénateur va également s’y pencher.

Enfin, on note un durcissement des mesures d’éloignement, puisqu’elles seront assorties automatiquement d’une interdiction de retour sur le territoire français d’une durée maximale de trois ans. Toute infraction pourra être punie de 3 à 5 ans de prison.

En ce qui concerne les demandeurs d’asile, leur délai de recours en cas de refus, passe de 30 à 15 jours.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...