26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilEconomieChauffe-eaux solaires: Les tensions entre EDM et Mayotte Eco’Solutions sur la place...

Chauffe-eaux solaires: Les tensions entre EDM et Mayotte Eco’Solutions sur la place publique

mayotte-developpement-eco-solutions
La société en conflit avec EDM

La fête de l’énergie est prévue pour ce weekend mais il y a déjà de l’électricité dans l’air. Hier mercredi, «Mayotte Développement Eco’Solutions» qui se revendique comme le «premier acteur du chauffe-eau solaire sur Mayotte auprès des particuliers depuis 2012» a adressé un communiqué aux médias pour rendre publiques les difficultés qu’elle connait dans sa collaboration avec EDM.

L’électricien mahorais a mis en place des dispositifs pour favoriser l’installation d’équipements durables, peu ou pas consommateurs d’énergie. Il en est ainsi pour la mise en place de chauffe-eaux solaires sur nos toits pour laquelle EDM a institué une aide substantielle pour inciter les particuliers à s’équiper. «Ces primes représentant 40% du prix d’un chauffe-eau solaire», indique Mayotte Développement Eco’Solutions, une des trois entreprises habilitées par EDM à proposer ces avantages commerciaux.

Entreprise «en péril»

Mais entre Mayotte Développement Eco’Solutions et EDM, le torchon brule. L’installateur annonce «la suspension de l’application des aides EDM au chauffe-eau solaire à compter de ce jour».
«Cela fait maintenant plus de six mois que nos facturations de primes de chauffe-eau solaire ne sont plus honorées par EDM pour une raison interne à EDF-EDM, complètement indépendante de nos accords avec EDM», indique l’entreprise.

.
Des aides EDM pour l’installation de chauffe-eaux solaires

«Cette situation pèse donc fortement sur notre activité et met en péril la santé financière de notre petite entreprise locale». La société va plus loin et explique que «si la situation venait à perdurer, nous serons amenés dans un premier temps à recourir à du chômage partiel et très rapidement à devoir envisager de procéder à des licenciements économiques».

Un «différend commercial»

La situation semble donc sérieuse Mayotte Développement Eco’Solutions, pour autant, l’ensemble du système des aides EDM n’est pas remis en question, les deux autres sociétés continuant de proposer le dispositif pour les chauffe-eaux solaires.
«Il s’agit d’un différend commercial entre EDM et cette société. On a effectivement un blocage sur le paiement mais cette situation ne va pas se régler dans les médias», explique Yacine Chouabia, le directeur d’EDM. «Ce genre de différend doit se régler au sein des entreprises ou au tribunal administratif mais pas par des communiqués qui ne disent pas les bonnes choses», poursuit-t-il.

On n’en saura pas plus sur la nature de ce «différend». Yacine Chouabia indique tout de même au Journal de Mayotte, que malgré ces tensions, Mayotte Développement Eco’Solutions aurait perçu «300.000 euros de subventions EDM pour 2015 et 2016 et l’année n’est pas terminée».

«La forêt qui pousse»

L'offre Wuhodari d'EDM pour des éco-équipements
L’offre Wuhodari d’EDM pour des éco-équipements

L’électricien explique également que ce sont 2 millions d’euros qu’EDM injecte chaque année dans ses dispositifs éco-responsables dont près de la moitié pour des climatiseurs à faible consommation d’énergie. «Ces aides ont permis de vendre des produits qui ne se vendaient pas à Mayotte, comme les ‘climatisations A++’. On a créé de l’activité pour les petites entreprises et des emplois. Quand il y a un différend entre deux entreprises, ça ne doit pas occulter ce qui est fait par ailleurs. A Mayotte, on a malheureusement plutôt tendance à regarder l’arbre qui casse que la forêt qui pousse», ajoute Yacine Chouabia.

L’installation aidée de chauffe-eaux solaires continue donc, EDM cherchant même de nouveaux acteurs dans le secteur pour continuer à développer l’offre. L’électricien souhaite également à impliquer les institutions publiques pour abonder les aides et rendre ces équipements encore moins couteux pour les particuliers.

Il ne reste donc qu’à souhaiter que les deux entreprises trouve l’énergie et les bonnes connexions pour résoudre leur «différend».

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...