25.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilOcéan IndienComores: Une note ministérielle «anti-chiite» éclaire les choix géostratégiques du pays

Comores: Une note ministérielle «anti-chiite» éclaire les choix géostratégiques du pays

.
Azali Assoumani lors de la campagne présidentielle comorienne

L’arrivée au pouvoir d’Azali Assoumani avait soulevé des questions sur le positionnement géopolitique des Comores, entre les influences de l’Arabie Saoudite (Sunnite) et de l’Iran (Chiite). Une note ministérielle du gouvernement comorien, relayée par nos confrères de RFI, apporte un premier élément de réponse. Cette note prendrait des «positions fermes contre la pratique d’un islam chiite sur le territoire» comorien, expliquent nos confrères. En clair, «les Comores reconnaissent la liberté de culte à tous sauf aux musulmans chiites» en interdisant «dans les lieux publics ou privés les rites musulmans non-sunnites».

Si la communauté indienne présente de longue date aux Comores «observe encore ces rites sans risque», il semblerait que «seuls les Comoriens chiites (qui ne seraient pas d’origine indienne, NDLR) sont visés par cette note».

Pour comprendre l’enjeu de cette note, il faut se pencher sur son auteur. RFI précise que ce document est signé par le ministre de l’Intérieur alors que le gouvernement comorien compte un «ministre de la Justice et des affaires islamiques». Ce dernier, Fahmi Saïd Ibrahim, est un proche de l’ancien président Sambi, qui avait créé le lien diplomatique entre les Comores et l’Iran. Sous sa présidence, Téhéran avait ouvert une ambassade dans la banlieue de Moroni en 2010, suivi de la création de plusieurs organismes alimentés par des capitaux iraniens.

Transposer les luttes d’influences régionales dans le pays

Ce réchauffement comoro-iranien avait particulièrement irrité le pouvoir saoudien qui pensait son influence acquise dans les 3 îles à la population à 99% sunnites. Par la suite, l’élection du président Ikililou Dhoinine avait ramené l’Union des Comores dans le giron de Riyad. En 2013, le royaume saoudien avait, à son tour, installé une ambassade dans la capitale comorienne puis signé un accord de défense avec les Comores.

rfi-23-10-16Et lorsqu’en janvier 2016, les tensions entre les deux puissances régionales a poussé les pays de la zone à se positionner, Moroni avait suivi des états comme les Emirats arabes unis, le Bahreïn ou le Soudan qui s’étaient alignés sur l’Arabie saoudite en rompant ses relations diplomatiques avec l’Iran. L’épisode était la conséquence de l’attaque de plusieurs missions diplomatiques saoudiennes par des manifestants qui protestaient contre l’exécution du dignitaire religieux chiite saoudien.

Un désaveu pour Sambi

Sambi soutenant Azali Assoumani, le jeu diplomatique allait-il s’en trouver à nouveau bouleversé avec un retour en grâce de l’Iran? La première réponse semble donc négative. RFI souligne en effet que «cette note ministérielle marque un premier désaveu officiel de Mohamed Abdallah Sambi par le gouvernement Azali, une manière aussi pour le président Azali de souligner s’il était besoin son attachement à l’Arabie saoudite».

D’un point de vue légal, l’avenir de cette note n’est pas assuré, certains juristes soulignant son caractère anticonstitutionnel. Mais le document met au jour un certain climat qui pourrait se traduire par une sorte de «chasse aux sorcières» anti-chiites dans le pays. Cette note pourrait donc être une façon de continuer à transposer le conflit irano-saoudien dans le pays et de prendre part à la lutte d’influence entre les deux blocs pour affirmer leur leadership régional… Le tout sur fond de lutte anti-Daech, l’organisation djihadiste brouillant le jeu car se réclamant du sunnisme.

RR
www.jdm2021.alter6.com

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139118
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139118
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139118
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139118
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139118
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139118
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...