26.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilEconomie4 camions et bientôt 800 bacs : la mairie de Mamoudzou met...

4 camions et bientôt 800 bacs : la mairie de Mamoudzou met les moyens sur la collecte des déchets

Antoine de Palmas (à gauche) et Jean-Luc Delmas annoncent la livraison de 100 bacs en décembre
Antoine de Palmas (à gauche) et Jean-Luc Delmas annoncent la livraison de 100 bacs en décembre

La commune a délégué la gestion du ramassage des ordures à deux organismes : STAR Mayotte, pour les déchets ménagers, et Enzo recyclage, pour les encombrants. Pour sa partie, la STAR va distribuer 100 bacs individuels en décembre, alors que le président de la Communauté d’Agglomération Dembeni-Mamoudzou (CADEMA), Mohamed Majani, annonce le lancement d’un marché pour 800 bacs, « aussi bien individuels de 120l, que collectifs de 770 l. Ils seront livrés en février au plus tard », nous précise Ben Rachade Mascati, directeur de la propreté urbaine à Mamoudzou.

Mais ce mercredi matin, la presse était conviée pour l’inauguration de 4 camions neufs de 19 tonnes, en remplacement de l’existant, auxquels va se rajouter un 12 tonnes bientôt. Ces camions acquis par la STAR en partenariat avec la MAP de Tanchiki Maore, devront assurer l’enlèvement des 1.200 tonnes mensuels de déchets ménagers de Mamoudzou. Ils ont une capacité d’environ 5 tonnes de déchets chacun, et travaillent 6 heures par jour, les lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi.

Et 5 jours de collecte par semaine, c’est très rare, à en croire Antoine de Palmas, président de STAR Mayotte qui l’explique : « Nous avons effectué le ramassage hier, et les bacs sont déjà pleins. C’est à la fois lié au volume des déchets, mais aussi à une incompréhension dans la gestion des déchets. »

Toucher les habitants des cases en tôle sur les hauteur

Les déchets dévalent la pente de Mangatélé
Les déchets dévalent la pente de Mangatélé à chaque fortes pluies

Nous en avions consacré un sujet, déchets ménagers et encombrants sont encore mélangés, et souvent débordant des bacs sur la chaussée, « ce qui freine Enzo dans sa tâche de ramassage des encombrants. La mairie effectue donc un tri des déchets, et le collecte parfois elle-même », nous explique Ben Rachade Mascati. Alors qu’elle finance deux organismes pour le faire. Une perte de temps et d’argent. Il compte donc sensibiliser la population sur la méthode à adopter pour que le circuit tourne plus rond.

Se pose le problème des habitants des cases en tôles sur les hauteurs qui laissent bien souvent les déchets devant leur porte, et que l’on va retrouver sur la route en contre-bas lors des premières fortes pluies : « Nous avons recruté des agents sui se rendent tous les jours sur le terrain, pour expliquer les bons gestes à avoir. »

D’autre part, la mairie doit séparer et signaler les sites de dépôts des encombrants des déchets ménagers.

Dépôt de déchets payant

Le personnel de STAR Mayotte et ses partenaires
Le personnel de STAR Mayotte et ses partenaires

Se pose aussi le problème de l’absence des déchetteries, annoncées depuis des années, qui permettraient de trier des déchets dans les grandes bennes métalliques comme c’est le cas en métropole. « Le SIDEVAM a lancé un appel d’offre pour la mise en place de 8 déchetteries. En attendant, la population peut trier avec Eco-emballages », commente Antoine de Palmas. Mais le tri des cartons n’est toujours pas proposé.

Jean-Luc Delmas, Directeur général délégué de STAR Mayotte, qui succède à Aurélie Loctin, est arrivé en juillet dernier. Il complète : « Le dépôt des déchets verts, ou des encombrants au quai de transfert de Hamaha (Kawéni) est payant pour les professionnels. Ça fonctionne bien pour les gros comme Jumbo ou Sodifram, mais pas le plus petits, qui continuent à déposer leurs déchets dans des bacs de la ville. Là encore, un gros travail de communication est à faire. »

La quai de transfert Hamaha où sont collectés et triés les déchets
Le quai de transfert Hamaha où sont collectés et triés les déchets

Les chauffeurs et les ripeurs (ex éboueurs) ont pu ensuite inaugurer les nouveaux camions.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139514
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139514
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139514
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139514
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139514
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139514
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...