27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 février 2023
AccueilorangeManifestation d'A. Abdoul Wassion contre le cabinet du président de sa majorité

Manifestation d'A. Abdoul Wassion contre le cabinet du président de sa majorité

Armamie Abdoul Wassion, conseillère de Mamoudzou
Armamie Abdoul Wassion, en guerre contre les dérives du cabinet

La conseillère départemental de Mamoudzou qui avait annoncé sa volonté de manifester ce lundi 14 novembre contre le « cabinet de mercenaires » du président Soibahadine, vient d’en publier le parcours. N’étant pas parvenue à le faire valider par les services de la préfecture, elle l’adresse au préfet de Mayotte avec copie à la presse.

Elle veut prioritairement dénoncer les entraves du cabinet, qu’elle a déjà accusé d’exclure des membres de sa propre majorité de décisions importantes. Le paroxysme ayant été atteint pour elle lors de l’éviction du 7ème président en charge des finances, Ben Issa Ousseni, de l’élaboration du budget. Qui n’a depuis pas démenti. Depuis qu’elle a élevé la voix, des langues se délient pour dénoncer, qui des insuffisances notamment au service culturel qui se sent oublié, qui des incompétences d’élus qui n’insuffleraient aucun dynamisme dans des commissions dont ils ont la charge. En appelant le président à recadrer son monde.

Devant le conseil départemental pour « une période indéterminée »

La conseillère qui avait tenu un discours exalté le week-end dernier à Passamainty, indique le parcours de la manifestation qu’elle mènera avec la population qu’elle invite à la rejoindre. Elle le fait dans un courrier adressé au préfet : « J’ai vainement tenté de déposer ce document à la préfecture ce jour (jeudi 10 novembre, ndlr). En effet, les membres du personnel sur place ont refusé d’en prendre réception au motif que cette demande ne pourrait de toute façon pas être traitée immédiatement. »

Un délai d’au moins 3 jours pleins est en effet à respecter pour déposer un parcours de manifestation sur la voie publique.

Une manifestation sous conditions donc. Après être partie à midi de la place de la République, elle se dirigera vers le conseil départemental, en passant par le rond point de la barge, la rue du Commerce, et la rue de l’Hôpital. « Une fois arrivé aux abords du conseil départemental, l’occupation des lieux pourra durer une période indéterminée », confie-t-elle, dans un courrier conciliant avec le représentant de l’Etat.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...