25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilorangePrimaire: La droite se cherche un(e) champion(ne)

Primaire: La droite se cherche un(e) champion(ne)

Les 7 candidats de la primaire de la droite et du centre
Les 7 candidats de la primaire de la droite et du centre

Ils sont 7 à tenter de représenter leur camp: Jean-François Copé, François Fillon, Alain Juppé, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Frédéric Poisson et Nicolas Sarkozy. Six d’entre eux sont issus du parti Les Républicains, Jean-Frédéric Poisson se présentant en tant que président des chrétiens-démocrates, le parti fondé par Christine Boutin.

A Mayotte, trois candidats ont bénéficié de comités de soutien, essentiellement Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, celui créé en faveur de Bruno Le Maire ayant été moins actif.

Tous les candidats ont été sensibilisés aux problématiques auxquelles notre département fait face. La fédération de Mayotte des Républicains a en effet envoyé une délégation à Paris qui a obtenu, sans difficulté, une place dans les agendas des 7 candidats. «Tous ont pris très au sérieux notre démarche et nos intérêts. Bien entendu, les trois qui sont en tête connaissaient déjà bien nos problématiques. Les autres se sont montrés très intéressés et concernés», souligne Mansour Kamardine, Le président de la fédération de Mayotte des Républicains.

•Quand et où voter ?
Les deux tours de la primaire se déroulent ce dimanche 20 puis dimanche prochain, le 27 novembre. Au total, plus de 10.000 bureaux de vote sont ouverts dans toute la France et 47 à Mayotte. Dans notre département, ils sont installés dans les 17 mairies qui ont toutes accepté d’accueillir ce scrutin.

Comme partout ailleurs, ils sont ouverts de 8h à 19h et les votes se font par bulletin papier. Seuls les Français de l’étranger peuvent voter par voie électronique, sur Internet. En revanche, nous ne connaîtrons pas tout de suite les résultats du vote dans notre département. Il n’y aura en effet pas de bureau centralisateur de la fédération de Mayotte. A l’issue du vote, chaque bureau de vote postera directement ses résultats via internet au Haut conseil national de la Primaire, qui enregistrera et validera les résultats.

«Nous avons acquis une certaine expérience dans l’organisation d’élections. Nous avons organisé par nous-mêmes l’élection du président de notre fédération, puis celle des présidents des sections communales», note Mansour Kamardine. Mais celle-ci est tout de même bien différente.

les-7-candidats-de-la-primaire-de-la-droite-et-du-centre-tf1•Qui peut voter à la primaire ?
Car cette élection primaire est ouverte et tous les Français inscrits sur les listes électorales au 31 décembre 2015 (ou qui seront majeurs lors de l’élection présidentielle) peuvent voter.
Les quelques 3.000 militants des Républicains, à jour de leur cotisation au 31 décembre dernier à Mayotte, ne sont donc pas les seuls à pouvoir participer au scrutin.

Il faut tout de même qu’ils se plient à deux obligations. D’abord, verser 2€ à chacun des deux tours, une somme destinée à contribuer à l’organisation du scrutin. Ils doivent ensuite, signer une charte dans laquelle figurent la phrase: «Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m’engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France.» Chez Les Républicains de Mayotte, on estime que des électeurs du MDM, le centre politique mahorais, pourraient participer en nombre à ce vote.

Une des grandes inconnues de ce scrutin restera jusqu’au bout la participation, qui devrait donner quelques angoisses ou espoirs aux candidats qui ne manqueront pas d’y voir des signes favorables aux uns ou aux autres tout au long de la journée. Mayotte ne devrait pas être le territoire de la République où la mobilisation sera la plus forte, loin de là. Chez Les Républicains, on reconnaît que l’on ne sent pas un engouement chez les Mahorais de la droite ou du centre.

Les premiers résultats nationaux devraient être connus aux alentours de 23 heures à Mayotte (21h à Paris), au moment où 2.000 des 10.000 bureaux de vote seront dépouillés et leur résultat validé.

RR
www.jdm2021.alter6.com

 

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...