29.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilorangeLe FN raciste? Quand Mayotte sert d’argument au Front national

Le FN raciste? Quand Mayotte sert d’argument au Front national

France 5 C polémique Pierre BussièreAlors que le Front national est accusé par ses opposants de dresser les Français les uns contre les autres et d’entretenir un discours anti-minorités, Mayotte sert d’argument au parti de Marine Le Pen.

Ce dimanche, France 5 invitait dans l’émission «C Polémique» Pierre Bussière, un Français né en Ethiopie, étudiant à Clermont-Ferrand. Ce militant de gauche a voté Benoît Hamon au 1er tour de la présidentielle et il a lancé un appel à voter «pour la République» et donc pour Emmanuel Macron au second tour.

L’insécurité, «c’est la faute des musulmans»

Face à Florian Philippot, numéro 2 du FN, il a développé son argumentaire. «En tant que citoyen et militant de gauche, c’est l’occasion pour moi de vous exprimer toute la colère que m’inspire votre parti».

«D’abord, j’observe que vous avez toujours la même stratégie. Trouver, coûte que coûte, des responsables, des coupables, des bouc émissaires qui justement permettent de se déresponsabiliser et de retrouver l’estime de soi en dévalorisant et rejetant les autres.

Le plateau de "C polémique" sur France 5
Le plateau de “C polémique” sur France 5

Vous êtes au chômage? C’est la faute des immigrés! Vous êtes en insécurité? C’est la faute des musulmans. Vous avez moins de pouvoir d’achat? C’est la faute de l’euro. Et pour faire avaler toutes vos bêtises et absurdités, vous mentez aux gens, vous les trompez, vous les manipulez, en vous arrangeant avec les faits, dans les meetings, sur vos tracts, et sur internet. Vouloir imposer sa réalité, sa vision du monde, en dépit de toute réalité objective, c’est une des caractéristiques du fascisme».

Mayotte comme argument

En réponse, Florian Philippot s’est défendu sur l’accusation de racisme, assurant que Marine Le Pen était arrivée en tête dans les départements d’Outre-Mer. «Sachez qu’à Mayotte où 95% de nos compatriotes sont musulmans, elle a fait un électeur sur trois», a-t-il insisté.

Pour être précis, Marine Le Pen a rassemblé 27,28% des suffrages dans notre département, soit 9.130 voix, lors du 1er tour.

Le vote des Mahorais à 95% musulmans qui sert d’argument au Front national, la campagne de ce 2nd tour de la présidentielle 2017 est décidément pleine de surprises…

RR
www.jdm2021.alter6.com


Coup de gueule de Pierre Bussière face à… par puremedias

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139114
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139114
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139114
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139114
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139114
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139114
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...