29.9 C
Dzaoudzi
mardi 16 avril 2024
AccueilorangeAbstention et bulletins blancs et nuls battent des records à Mayotte et...

Abstention et bulletins blancs et nuls battent des records à Mayotte et dans les Outre-mer

Emmanuel Macron chante la Marseillaise au carrousel du Louvre, après son élection dimanche soir
Emmanuel Macron chante la Marseillaise au carrousel du Louvre, après son élection dimanche soir

A l’échelle nationale, le président élu Emmanuel Macron a obtenu 66,06% des suffrages exprimés face à Marine Le Pen qui rassemble 33,94% des voix sur son nom, selon les chiffres définitifs du ministère de l’Intérieur.

L’abstention est à un niveau historiquement élevé pour un second tour de la présidentielle à 25,38%. Mais pour ce scrutin, il faut également tenir compte des bulletins blancs (6,34% des inscrits) et des bulletins nuls (2,24% des inscrits). Ce sont donc 4,2 millions d’électeurs (8,58%) sur les 47,6 millions d’inscrits sur les listes électorales qui ont décidé de voter, mais de ne choisir ni le Front national, ni En marche.

Le niveau est historique car en en 2012, 5,8% des électeurs avaient refusé de choisir entre Nicolas Sarkozy et François Hollande en votant blanc ou nul, un score quasi-équivalent à 2002 (Chirac-Le Pen), où le vote blanc ou nul avait représenté 5,84% de l’électorat.

Pour cette présidentielle 2017, en ajoutant abstention, blancs et nuls, on obtient un total de 33,96% des inscrits qui ne se sont pas déplacés ou ont exprimé une défiance vis-à-vis de l’offre politique de ce 2nd tour.

Abstention très forte en Outre-mer

Dans les Outre-mer, ces chiffres sont encore bien plus importants. Tout d’abord, l’abstention bat des records à Saint-Martin/Saint Barthélémy avec 64,66%, suivi de la Guyane (58,07%) et de Mayotte avec 54,25%. La Polynésie n’est pas loin derrière (53,11%).

Les urnes dans le bureau centralisateur à Mamoudzou, le dimanche 7 mai 2017 au soir
Les urnes dans le bureau centralisateur à Mamoudzou, le dimanche 7 mai 2017 au soir

Dans une zone médiane, on trouve la Guadeloupe (50,77% d’abstention), la Martinique (49,74%), la Nouvelle-Calédonie (47,19%) et Saint-Pierre et Miquelon (44,01%).
La Réunion (37,09%) et Wallis-et-Futuna (27,99%) se sont en revanche bien plus mobilisés.

Les Réunionnais ont voté davantage que les autres ultramarins mais ils sont aussi ceux qui ont le plus glissé de bulletins blancs (4,13% des inscrits) et nuls (3,73%) soit un total de 7,86%. Et lorsque l’on y ajoute l’abstention, ce sont 44,95% des inscrits qui ont exprimé leur défiance.

A Mayotte, ce total atteint 59,13% des inscrits avec 1,77% de bulletins blancs et 3,11% de bulletins nuls.

Une élection qui mobilise peu

Les résultats de Guyane étaient particulièrement attendu après une campagne marquée par le long mouvement social qui a secoué le département d’Amérique du Sud. Là-bas, le total abstention (58,07%), blancs (3,87%) et nuls (1,7%) est de 63,64%, près des deux tiers de l’électorat guyanais.

Traditionnellement, l’élection présidentielle mobilise peu dans les Outre-mer, hors Antilles et Réunion, très connectés à la métropole. Car les personnalités locales n’ont pas d’intérêt personnel à une forte participation pour ce scrutin. Ainsi, dans les DOM et les autres collectivités ultramarines, la participation pourrait être bien plus importante les 11 et 18 juin pour les élections législatives.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Mayotte
E. Macron : 57,15%
M. Le Pen : 42,85%
Abstention : 54,25%
Blancs : 1,77%
Nuls : 3,11%

Guadeloupe
E. Macron : 75,13%
M. Le Pen : 24,86%
Abstention : 50,77%
Blancs : 3,27%
Nuls : 3,59%

Guyane
E. Macron : 64,89%
M. Le Pen : 35,11%
Abstention : 58,07%
Blancs : 3,87%
Nuls : 1,7%

La Réunion
E. Macron : 60,26%
M. Le Pen : 39,74%
Abstention : 37,09%
Blancs : 4,13%
Nuls : 3,73%

Martinique
E. Macron : 77,55%
M. Le Pen : 22,45%
Abstention : 49,74
Blancs : 4,09%
Nuls : 2,87%

Saint Martin / Saint Barthélémy
E. Macron : 65,03%
M. Le Pen : 34,97%
Abstention : 64,66%
Blancs : 2,51%
Nuls : 0,92%

Polynésie
E. Macron : 58,4%
M. Le Pen : 41,6%
Abstention : 53,11%
Blancs : 1,6% des inscrits
Nuls : 1,31%

Nouvelle-Calédonie
E. Macron : 52,57%
M. Le Pen : 47,43%
Abstention : 47,19%
Blancs : 3,45%
Nuls : 1,24%

Wallis et Futuna
E. Macron : 79,14%
M. Le Pen : 20,86%
Abstention : 27,99%
Blancs : 0,9%
Nuls : 0,72%

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...