26.9 C
Dzaoudzi
vendredi 23 février 2024
AccueilOcéan IndienInauguration d’un nouvel hôpital à Anjouan

Inauguration d’un nouvel hôpital à Anjouan

Entrée de l'actuel hôpital Sheik Jassin Bin Jabar Al-thani Hombo à Mutsamudu (Anjouan)
Entrée de l’actuel hôpital Sheik Jassin Bin Jabar Al-thani Hombo à Mutsamudu (Anjouan)

Encore un engagement de campagne du président Azali Assoumani tenu, se félicite la presse comorienne. Après l’inauguration de la centrale thermique Voidjou (Grande Comore), permettant de fiabiliser la fourniture d’électricité, c’est le secteur de la santé qui va bénéficier de nouvelles avancées.

Financé par la République populaire de Chine, le nouvel hôpital* Bambao-mtsanga, baptisé «Hôpital de l’amitié sino-comorienne», situé à 20km de la capitale anjouanaise Mutsamudu, aura coûté 4 milliards de francs comoriens (environ 8,1 millions d’euros).

D’une surface de 7.200m2, sa capacité est de 120 lits, et possède une morgue, un incinérateur de déchets, et surtout, un service de radiologie et d’imagerie numérique. Un soulagement pour certains patients dont RFI se fait écho : « Moi j’ai été à Mayotte et j’ai vu comme on galère pour aller à l’hôpital. Des amis, des familles entières sont mortes en mer. Alors aujourd’hui, je suis vraiment contente. Ce n’est pas seulement de chez nous mais plusieurs pays de l’océan indien prenaient des risques. »

Pour les autorités françaises, le nombre de kwassas dit « sanitaires », transportant des personnes en demande de soins en provenance d’Anjouan, est peu élevé : sur 432 kwassas interceptés en 2016, seuls 2% concerneraient des femmes enceintes, avait indiqué le préfet en janvier dernier. Mais le nombre de naissances à Mayotte va dépasser les 10.000. Rappelons qu’une facilitation de papiers en cas de transport sanitaire avait été avancée par la France.

Qui vole un matelas…

Cette inauguration devrait donc permettre de proposer des soins fiables et pérennes à la population de l’île géographiquement la plus proche de Mayotte.

Mais ce n’est pas la première fois qu’un hôpital ouvre dans les îles voisines. Ce qui a toujours fait défaut ce sont les moyens humains : médecins spécialisés, etc. L’hôpital El Maarouf (Moroni) a subi un sérieux fléchissement de la qualité des soins lors du départ du personnel médical français.

Le journal Habariza Comores se réjouit qu’«un personnel comorien compétent et formé soit positionné sur des machines modernes. Le site rfi.fr diffuse des témoignages plus nuancés : un interviewé défend les emplois de locaux, « e ne veux pas qu’on donne des emplois aux autres qui ont soit disant fait des études», alors qu’un autre ne cache pas sa méfiance, «Beaucoup de choses peuvent arriver. Un responsable qui vole les matelas de l’hôpital ou autre chose pour se faire de l’argent, ça s’est déjà vu».

On peut espérer qu’Anjouan aura appris des erreurs du passé, quand le personnel compétent d’un hôpital ne soignait pas aux horaires ouvrables, mais recevait la nuit, en consultations privées…

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

* Les services proposés : Accueil, admissions, urgences, diagnostic (imagerie médicale, radiologie, échographie), Laboratoire d’analyses médicales, Gynéco-obstétrique, ophtalmologie, ORL, Stomatologie, Gastro-entérologie, 3 blocs opératoires, Centre de téléconférence

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139518
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139518
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139518
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139518
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139518
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139518
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...