26.9 C
Dzaoudzi
vendredi 23 février 2024
AccueilorangeLe Centre universitaire s’est mis au hip-hop cette année

Le Centre universitaire s’est mis au hip-hop cette année

Tout le monde s'y est mis, y compris les étudiantes
Tout le monde s’y est mis, y compris les étudiantes

« Ils étaient une quinzaine au début, puis nous sommes passés à 8 fidèles au long de l’année. Les plus courageux sont restés ! », rapporte « Assez », qui avait participé à la chorégraphie de la nuit du Hip-hop, et qui a entraîné les jeunes tous les vendredi cette année.

Sophie Huvet se félicite de cette première coopération entre l’association qu’elle booste depuis plusieurs années, Hip Hop Evolution, le Centre Universitaire de Formation et de Recherche (CUFR), et la Direction des Affaires Culturelles (DAC) de l’Etat : « En dehors de quelques problèmes d’assiduité, nous avons pu intégrer les étudiantes qui débutaient à la section ‘Pratique féminine’ que nous avons lancée à Hip Hop Evolution. Nous mettons à la fois l’accent sur l’apprentissage des mouvements de cette danse des rues, mais aussi sur les valeurs qu’elle véhicule. »

L’esprit du Hip hop

"Assez" et les jeunes qu'il a entraînés au CUFR
“Assez” et les jeunes qu’il a entraînés au CUFR

Le Pôle culture du CUFR voit déjà plus grand pour 2017, « nous allons être ambitieux en proposant notamment d’intégrer des jeunes de l’extérieur au sein du CUFR. »

Car l’université a eu du mal à fédérer ses étudiants autour de ce projet, ce qu’explique facilement « Assez » : « Souvent, ce sont des jeunes qui sont en souffrance, des jeunes de la rue, qui ont besoin de s’exprimer par cette voie. » Jeter un pont entre cette jeunesse en mal de reconnaissance et la fac, voilà un nouveau challenge pour le CUFR.

Les étudiants nous ont offert leur spectacle de fin d’année en quelque sorte, les filles débutantes, développent déjà un bon rythme, quant aux autres, les performances vont crescendos, jusqu’à « leader », un vrai pro du Hip Hop lui par contre, qui a débuté au Golden boy d’Hanjangua, et qui s’envole littéralement, ses grandes jambes déployées, au dessus des autres.

La prestation époustouflante de "Leader"
La prestation époustouflante de “Leader”

Elles et ils, sont d’Iloni, de Mzouazia, de Kahani, d’Hajangua, de Majicavo ou de Chiconi, « ce qui veut dire que nous nous sommes constamment entrainés tous villages confondus, dans l’esprit du Hip Hop, c’est à dire prendre plaisir à être avec les autres. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139509
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139509
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139509
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139509
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139509
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139509
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...