28.9 C
Dzaoudzi
mardi 28 mai 2024
AccueilorangeDix joueurs du XV de France à Mayotte

Dix joueurs du XV de France à Mayotte

Le XV de France s'entraîne avec les jeunes à Chirongui
Le XV de France s’entraîne avec les jeunes à Chirongui (Photo Y.D.)

Ce matin, nous avions rendez-vous avec des balèzes. Pas seulement parce qu’ils ont à chaque bras un muscle qui correspond à celui de votre cuisse, mais parce que niveau sport, ils assurent plutôt, sélectionnés qu’ils sont au XV de France. Ils s’affichent en 4×3 depuis quelques jours et on ne parle presque plus que de ballon ovale sur l’île : 10 joueurs de l’équipe étaient pour une nuit sur notre sol Mahorais, quand 25 sont à La Réunion.

« Il n’y avait pas assez d’infrastructures pour nous accueillir tous », déclare Rabah Slimani, le visage large de gladiateur, encore plus impressionnant qu’à la télé pour les matchs des 6 nations. Ils n’ont pas réussi le grand chelem cette année non plus, mais l’envie est là, « la saison recommence mi-août ».

Ne croyez pas qu’être sélectionné en équipe de France c’est une rente : « Nous sommes payé au match lorsque nous avons la chance d’être sélectionné. Le reste du temps je joue au Racing 92, et Rabah au Stade de France », explique Eddy Ben Arous. Rabah Sliman est d’ailleurs en transit, « j’ai été acheté par Clermont Ferrant où je vais jouer la prochaine saison. »

Décrassage, selfies, et transpiration

Rabah Slimani et Eddy Ben Arous
Rabah Slimani et Eddy Ben Arous pour la 1ère fois à Mayotte

C’est la première fois qu’ils viennent à Mayotte. Alors que d’habitude, on entend aussitôt parler de bidonville, et de pauvreté, ce n’est pas ça qui a le plus marqué les deux rugbymen professionnels : « Vous savez, nous ne sommes pas nés dans les beaux quartiers de Paris », sourient Rabah dont les deux parents sont algériens, et Eddy, dont un parent est Nigérian et l’autre Tunisien, « par contre, ce qui nous a marqué, ce sont les sourires qui s’affichent en permanence sur les visages. »

Ils se sont entraînés lundi, « un décrassage », après leur arrivée à Chirongui où ils sont arrivés en retard après que leur véhicule ait donné des signes de fatigue. Puis ils ont participé à un petit tournoi avec les jeunes, « ce terrain, on ne ferait pas un plaquer là-dessus ! », lancent-ils. Selfies, autographes… « on voyait qu’ils étaient heureux ! »

KTV plaquée par le Figaro

Eddy Ben Arous
Eddy Ben Arous, Camille Chat, Jonathan Danty, Bernard Leroux, Rabah Slimani et Brice Dulin

Ils ont eu l’occasion de tester l’échauffement avec quelques degrés de plus qu’à Paris, « et encore, avec le retard pris, il était 16h30. Vous croyez qu’il va faire plus chaud ce matin à 10h30 pour notre entrainement à Passamainty ? »…

S’il elle ne le ternit pas, une polémique est née de ce voyage, relevée par le Figaro, qui dénonce l’exclusivité de l’arrivée des tricolores à KTV de Patrick Millan, qui comme chacun le sait est un proche de Serge Simon, ancien pilier du XV de France, et qui déteint 10% de la SARL. Les autres médias ont pu assister à l’entrainement à Chirongui, et étaient conviés à un point presse le lendemain.

Leur passage, on le doit aux engagements de Bernard Laporte, président du XV de France depuis 2 mois, « il nous a demandé de faire la promotion du rugby en France y compris l’Outremer, lors de nos tournées d’été. » Ils partent en Afrique du sud pour un tournoi officiel de 3 matchs contre les « Springboks ».

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139517
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139517
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139517
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139517
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139517
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139517
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...