30.9 C
Dzaoudzi
mardi 28 mai 2024
AccueilEconomieComment fait-on du Développement durable ?

Comment fait-on du Développement durable ?

A chaque entreprise sa problématique de développement durable
A chaque entreprise sa problématique de développement durable

La Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte (CCIM) proposait une présentation des accompagnements financiers et autres, aux professionnels ce vendredi 2 juin, une matinée à laquelle avaient répondu une quinzaine d’entre eux.

Chacun était venu chercher des réponses à ses questions, « comment améliorer mon système de traitement ? » quand on s’appelle Panima, « Quelles sont les aides possibles ? », quand on représente les transports scolaires Matis, mais il y avait aussi EDM, les Naturalistes, la CMA, Tifaki Hazi, « pour le lavage des véhicules avec des produits bio », la Mission locale qui y cherchait un débouché en terme d’emplois, le cabinet Maore de conseil, Sigma-Somagaz, etc.

Les services du SGAR de la préfecture de Mayotte donnaient le cadre législatif des différentes actions possibles, comme la loi sur la Transition énergétique, en soulignant que les professionnels comme les particuliers étaient invités pour payer moins de taxes, à faire de l’autoconsommation, « les panneaux photovoltaïques du supermarché peuvent combler les besoins de ses voisins en électricité ».

L’ADEME, Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, spécialisée dans la gestion des déchets et de l’énergie, propose 4 systèmes d’aides. Des aides à la réalisation, allant jusqu’à 70% de l’investissement, et plafonné à 100.000 euros, comme l’explique Antoine Courtin, Ingénieur à la Direction régionale de l’ADEME : « Mayco nous avait par exemple sollicité pour un projet de bouteilles, plus légères, en polytéréphtalate. »

Broyeur de déchets verts

Toutes les aides ADEME exposées par Antoine Courtin
Toutes les aides ADEME exposées par Antoine Courtin

Les aides peuvent aussi porter sur la connaissance, la recherche et l’innovation, ou sur le changement de comportement, « nous pouvons prendre en charge une partie du salaire d’une personne chargée de l’environnement au sein d’une collectivité, par exemple. » Et enfin, l’aide peut entrer dans le cadre de contrat d’objectifs.

Les cibles de l’ADEME sont les collectivités, Département, communes, ou intercommunalités, les CCAS, les entreprises quelque soit leur taille, « plus elles sont grosses, plus le taux d’aides est faible », ou les associations.  L’éligibilité à l’aide est étudiée avec minutie, « nous avons pu aider une commune à acheter un broyeur des déchets verts. »

Pour la procédure de demande d’aides, qui doit intervenir après le bouclage du financement du projet, mais avant d’engager les dépenses, il faut contacter l’ ADEME* Mayotte.

Eclairer sans chauffer

Laurent Georgeault traque la perf énergétique
Laurent Georgeault traque la perf énergétique

Les performances obtenues après un travail de régulation des dépenses d’énergies, peuvent être importantes, comme le soulignait Laurent Georgeault, Responsable du Développement durable à la CCIM.

Le législateur aide ces processus de production propre à se mettre en place. La loi de Programmation fixant les orientations de la Politique énergétique impose par exemple à tous les fournisseurs d’énergie de faire réaliser des économies à ses clients. Ce que fait régulièrement EDM lors des opérations promotions de lampes à Led, ou avec les aides à l’éclairage public aux communes. Idem, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte impose de réduire la consommation énergétique finale de 50% en 2050 en fixant une étape intermédiaire de 20% en 2030. Enfin, l’Union Européenne a interdit la vente de lampe à incandescence.

Laurent Georgeault prenait l’exemple des bacs de congélation ou les armoires réfrigérées dans les doukas et les grandes surfaces : « En remplaçant la lampe qui en éclaire l’intérieur, par un équipement d’éclairage frontal, à l’extérieur, on gagne 30% de dépenses énergétiques. »

L’objectif est donc de faire de Mayotte un territoire pilote en terme d’économie circulaire et de donner aux entreprises et collectivités les moyens pour y parvenir tout en économisant leurs deniers.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

* ADEME 0269 62 32 36

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...