28.9 C
Dzaoudzi
dimanche 3 mars 2024
AccueilOcéan IndienLa réanimation pédiatrique : un service qui manque à Mayotte

La réanimation pédiatrique : un service qui manque à Mayotte

Le docteur Renaud Blondé, réanimateur pédiatrique
Le docteur Renaud Blondé, réanimateur pédiatrique

Pendant deux jours, médecins, infirmiers et autres personnels intéressés se penchent au CHM sur la réanimation pédiatrique. Un sujet délicat dans un établissement qui croule sous le nombre des naissances.
Malgré les besoins criants dans le 101e département, “Il n’y a pas de service de réanimation pédiatrique ici, sur l’île, explique le docteur Renaud Blondé, réanimateur pédiatrique affecté depuis  6 ans à Mayotte. Il y a un service de réanimation adulte, qui accueille les enfants qui ont besoin de réanimation.” Dans sa tâche, le Dr Blondé est assisté depuis deux ans d’un autre spécialiste, le Dr Samuel Vernaz, lui aussi dépendant du service de réanimation adulte.

“Les seuls services de réanimation pédiatrique de tout l’océan indien sont à la Réunion, il y en a un à Saint-Pierre et un à Saint-Denis, poursuit le Dr Blondé. Pour nous, il est indispensable de développer ça ici. En effet, des enfants dont le pronostic vital est engagé ne sont pas transportables. S’il faut les evassaner à la Réunion, il faut compter 8 heures de transfert. C’est une perte de chances pour eux.”
Du coup, les médecins qui font face aux cas les plus critiques sont contraints de “les stabiliser ici. Du coup ils n’ont plus besoin de réanimation”.

Faire de cette spécificité mahoraise un atout

Engagé il y a 6 ans pour développer la réanimation pédiatrique au CHM, le praticien va “demander à avoir l’agrément de réanimation pédiatrique. 30% des patients du service de réanimation adulte ont moins de 18 ans. On fait 200 enfants par an.  C’est un seuil légal.”
Il explique enfin que ces journées de rencontres “ont pour but de continuer à s’améliorer, au niveau infirmier et médical. Ce genre de petit congrès ne se fait pas à la Réunion, on est un moteur de la Réanimation pédiatrique dans l’Océan Indien. C’est un atout que les adultes et pédiatres travaillent ensemble ici.”

Une fois l’agrément obtenu, les deux services continueront à fonctionner de concert, et devraient pas être séparés comme dans les autres hôpitaux français “avant 10 ans, quand il y aura le nouvel hôpital”.

Y.D.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...