29.9 C
Dzaoudzi
dimanche 16 juin 2024
AccueilEconomiePlateforme patronale adressée à la ministre : 2 milliards sur 5 ans...

Plateforme patronale adressée à la ministre : 2 milliards sur 5 ans pour développer le territoire

Rencontre avec les patrons du Medef, de la CPME et de la CAPEB
Rencontre de la ministre Girardin avec les patrons du Medef, de la CPME et de la CAPEB le 13 mars dernier

Les patrons avaient tenté de faire document commun avec les leaders du mouvement lors de la visite de la ministre Annick Girardin à Mayotte, mais l’entente avait tourné court face à la promesse de barrages durables. C’était déjà compliqué de se retrouver sur des objectifs communs entre les différentes structures patronales. C’est fait. (Lire Courrier des entreprises_Ministre de l’Outre-Mer)

Aux côtés du Medef, on trouve la CAPEB (artisans), la CPME, l’IFEC (comptables), l’Union Maritime de Mayotte, le Syndicat des Transitaires de Mayotte, la FMBTP, l’AOFM (formation professionnelle), le SNIIL (Infirmiers) et le Syndicat des Pharmaciens de Mayotte.
En dehors du contexte social actuel, les signataires de la plateforme rappellent les difficultés récurrentes rencontrées par le secteur privé à Mayotte : « L’insécurité économique, l’absence de visibilité relative à l’avenir et au développement de nos entreprises, l’instabilité sociale de l’île et l’absence de projets d’investissements structurants. » Dans la plateforme, on trouvera donc des solutions d’urgence et d’autres de moyen et long termes, rassemblées en 14 mesures.
L’urgence doit répondre à « la problématique de la survie de nos entreprises à l’issue du conflit », puisque 115 entreprises sont déjà en activité partielle, soit 2.300 emplois menacés. Il s’agit notamment de l’amélioration immédiate de la trésorerie des entreprises, la mise en place d’exonération fiscales et sociales sur l’année 2018, le maintien du CICE au delà de 2019, la non facturation des surestaries (indemnités) supportées par les entreprises suite au blocage du port de Longoni, la création de postes de médiateurs pour un suivi des mesures demandées.
Un Plan copiloté Etat-collectivités

Carla Baltus
Carla Baltus

Pour l’avenir, il est demandé une véritable structuration du département, dont on sait qu’elle conditionne la consommation des fonds européens. Un grand plan quinquennal chiffré à 2 milliards d’euros, pour « rattraper les retards accumulés dans des domaines vitaux, comme les établissements scolaires, le développement du réseau routier, ceux des transports urbains et interurbains, les logements et l’aménagement, l’eau et l’assainissement, les équipements de santé, et ceux dédiés à la jeunesse ». Un Plan qui appelle un copilotage Etat-Collectivités, « qui intègrera un renforcement des capacités d’ingénierie financières et techniques ».
Les autres mesures portent sur un Plan régional de Santé, qui comprend une ARS de plein exercice à Mayotte, sur le renforcement de l’emploi et de la formation, sur l’amélioration des services publics, en pointant une « décentralisation mal accompagnée », sur la professionnalisation des marchés publics, avec notamment la mise en place d’une « cellule économique », sur la facilitation d’accès au foncier public pour développer l’activité économique, sur une dynamisation du secteur bancaire.
« Nous avons réussi le challenge d’unir les volontés de 10 structures patronales, nous espérons pouvoir garder ce schéma pour l’avenir, et rester soudés. Nous avons lis sur pied une vision structurante pour Mayotte, sur les plans économiques, social ou de la santé », nous indiquait Carla Baltus.
Un document qui vient se superposer à la « Table revendicative » des leaders de la mobilisation, qui revendiquent une même vision, avec plusieurs mesures identiques. Seront-ils fongibles lorsque les blocages seront levés ?
Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...