28.9 C
Dzaoudzi
samedi 13 avril 2024
AccueilorangeLa réanimation pédiatrique bientôt mieux reconnue au CHM

La réanimation pédiatrique bientôt mieux reconnue au CHM

Ce lundi et jusqu'à mardi soir, divers professionnels de santé se retrouvent pour les journées de la réanimation pédiatrique. Un domaine médical de pointe dans lequel le CHM se spécialise de plus en plus.

Une quarantaine de professionnels de santé sont réunis depuis ce lundi matin pour les journées de la réanimation pédiatrique. Une initiative qui a lieu à Mayotte depuis 2015. C’était donc la 4e édition. “C’est devenu un moment annuel incontournable” se réjouit la directrice de l’hôpital Catherine Barbezieux. “On parle beaucoup d’attractivité et de fidélisation dans l’outre-mer. Je suis persuadée que ce sont avec des initiatives de cette sorte qu’on travaille à cette attractivité. En 2015, on n’était pas sûr de pouvoir maintenir ce service de réanimation” poursuit la responsable qui salue l’implication du personnel et de l’ARS qui ont permis de pérenniser cette activité vitale.

Ces rencontres servent à “mettre en place des protocoles qui permettent d’homogénéiser la prise en charge” indique le Dr Renaud Blondé, responsable de la réanimation pédiatrique au CHM. Dans un établissement où 50% des prises en charge aux urgences concernent des mineurs, l’enjeu est majeur. “Il s’agit de garder cette polyvalence des urgentistes avec une surcompétence en pédiatrie. C’est une force de Mayotte qu’il faut continuer à développer”.
Les bilans de chaque réunion sont ainsi partagés sur un serveur intranet qui bénéficie à tous les praticiens pour échanger les bonnes pratiques.

Ce lundi matin, l’accent était mis sur les poly-traumatismes de l’enfant, notamment les atteintes au crâne, qui nécessitent une prise en charge extrêmement rapide, et des soins bien spécifiques. “Un enfant n’est pas un petit adulte” insiste  Lionel Berthomieux, pédiatre au centre hospitalier de Toulouse, qui souligne la nécessité que les enfants soient pris en charge par des réanimateurs spécialistes.

Vers un “Service de réanimation pédiatrique et adulte”

Le service pédiatrique

Or, la moitié de la population de Mayotte a moins de 18 ans et tombe dans le champ de la pédiatrie. La moitié des appels au 15 concerne des mineurs. Pourtant, le CHM ne bénéficie toujours pas d’un service dédié à la réanimation pédiatrique. Toutefois, des avancées notables sont en cours.

Au CHM, les enfants nécessitant une réanimation sont accueillis dans le service adulte, où trois médecins sur les huit que compte le service sont des spécialistes de la réanimation pédiatrique. Un service dans lequel “les places sont chères” estime le Dr Renaud Blondé auprès de ses confrères. Pour l’heure, il n’est pas question d’avoir un service de réanimation dédié aux enfants, faute de “nombre suffisant de cas gravissimes”. En revanche, “ce qui est d’actualité, poursuit le Dr Blondé, c’est que l’ARS nous reconnaisse une compétence de réanimation pédiatrique. Il faut pour cela un seuil de 200 enfants accueillis chaque année, et des médecins spécialistes. On est maintenant à 3 réanimateurs pédiatriques, et 25% des admis dans le service de réanimation adulte sont des enfants”.
Ce service accueillant 800 patients chaque année, dont 200 enfants qui y sont réanimés chaque année. Le seuil est donc atteint.

L’autre critère pour bénéficier de cette reconnaissance mixte “Service de réanimation pédiatrique et adulte” est que le service de réanimation pédiatrique le plus proche soit à plus de 3h de transport. “Or le premier service de réanimation pédiatrique spécialisé est à Saint-Denis de La Réunion. Si on compte la barge, l’ambulance, le vol avec Air-Austral, il faut compter huit heures” poursuit le spécialiste.
Pour bénéficier de ce nouveau statut qui apportera au service deux lits supplémentaires, “un dossier sera déposé à la fin du mois pour qu’on soit reconnus Service de réanimation pédiatrique et adulte au début de l’année 2019”. (Voir le Programme congrès 2018)

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...