28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 avril 2024
AccueilorangeLe SG d'Alliance Police Nationale à Mayotte : « Le travail du...

Le SG d'Alliance Police Nationale à Mayotte : « Le travail du policier doit être suivi par la justice »

Ce n’est pas la première fois qu’un représentant d’Alliance Police nationale vient à Mayotte, et son représentant outre-mer Eric Mildenberger était encore passé  en décembre 2016. C’est une visite de circonstance, « dans le cadre des futures élections professionnelles », précise Jean-Claude Delage, le secrétaire général d’Alliance Police nationale. Le syndicat, majoritaire sur le plan national, est numéro 2 à Mayotte, et convoite la première place.

« Nous voulons voir si les problèmes que nous faisons remonter au ministère se concrétisent ici », rapporte-t-il au JDM. Sur le plan national, il se félicite de l’avancée en terme de pouvoir d’achat, « surtout pour les gardiens de la paix ». Et localement, il avait demandé davantage d’effectifs et de matériels. « On peut dire que nos revendications ont été entendues », et il ne peut qu’en convenir, « grandement en lien avec les avancée du Plan Mayotte ».

Il avance un apport en matériel déjà obtenu notamment à la Police aux Frontières (PAF) de Mayotte, et en moyens à la Direction départementale de la Sécurité publique, « à la suite de nos demandes dès 2014, et grâce à notre position de leader au national. »

Mais il met en garde sur les missions croissantes, « cela ne sert à rien d’accroitre les effectifs si les missions se multiplient », tout en convenant que « Mayotte est plutôt épargnée par cette surenchère. Nous devons rester polarisés sur la lutte contre la délinquance. »

Et souhaite que le travail des policiers soient « mieux suivi par la justice ». Un débat national qu’il transpose à Mayotte, « quand un policier est agressé, il faut prévoir des peines plancher fortes. Et de manière générale, le travail du policier n’est pas suivi par la justice, ça peut décourager et les policiers et la population ».

Après avoir rencontré « des collègues motivés » à Mayotte pendant ses 3 jours de présence, il se rend à La Réunion.

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...