27.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilorangeSanté : des inégalités qui perdurent un peu partout

Santé : des inégalités qui perdurent un peu partout

Vendredi dernier, Jean-Louis Rose, Responsable Pole culture du CUFR accueillait Emmanuel Vigneron, Professeur d’Aménagement sanitaire à l’Université de Montpellier et à l’Institut des Hautes Etudes de l’Aménagement des Territoires (Paris), pour une conférence intitulée « La France demain : croissance ou réduction des inégalités de santé ».

La conférence s’inscrivait donc dans un contexte « d’inégalités que l’on rencontre quotidiennement », selon le professeur Emmanuel Vigneron, qui ne faisait pas seulement référence à Mayotte. Très attaché à la santé il élabore une thèse sur les différentes sources d’inégalités de santé qui touche surtout l’hôpital, les médecins et l’accès aux soins. En effet pour l’enseignant, ces sujets devront être au cœur du débat sur tous nos Territoires.

Des sujets qui ne peuvent pas être évoqués sans parler des inquiétudes de tout citoyen : déserts médicaux, concentration de l’offre, fermeture, files d’attente, urgences et perte de chance.
En outre, il aborde la délégation du pouvoir de l’Etat dans ces Territoires, qui symbolise la diffusion du progrès médical. Qui d’après lui contient toujours des inégalités de santé.
Des inégalités présentes à l’échelle nationale et dans les Départements de France aussi. Inégalités sur l’accès aux soins par exemple : des personnes qui ne peuvent pas être soigné par manque de matériel.

« Un Etat pauvre dans un pays riche »

Des revendications régulières sur le manque de moyens au CHM

Mayotte est un exemple parfait, parce que ce manque d’équipement impose des transferts des malades de Mayotte vers La Réunion. Des inégalités qui se poursuivent toujours à Mayotte, prise en charge tardive, manque de personnel médical à l’hôpital. Autre cause, le fait d’avoir une population non maitrisée.
Cependant, la question d’accès aux soins en France est un combat depuis toujours dit-il : «  150 ans de politique de santé mais aussi de liberté laissent la place aux initiatives individuelles ou collectives, un Etat pauvre dans un pays riche ».
Allant vers des pistes de solution il parle de création des maisons de santé et des GHT (Groupement hospitaliers de Territoire), qui est une stratégie collective médico-soignante mise en œuvre au sein d’un territoire et au service de la prise en charge des patients. Une GHT qui a ses limites, on l’a vu avec la sortie de Mayotte du GHT régional, faute justement d’égalité de traitement.
Sa conclusion n’est pas vraiment optimiste, évoquant une évolution tendancielle qui n’est pas bon : « Seul un scénario volontariste est souhaitable. Avancer avec une conviction : il n’y a pas de fatalité, nous pouvons agir ».

Abdou Moudjitaba

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139516
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139516
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139516
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139516
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139516
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139516
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...