27.9 C
Dzaoudzi
mardi 23 avril 2024
AccueiljusticePrison ferme requise après un accident corporel à Pamandzi

Prison ferme requise après un accident corporel à Pamandzi

Ce sont pour le président Bouvart des "faits brutaux et extrêmement banals". Un homme sans assurance ni contrôle technique a eu un accident le 6 octobre avec une scootériste qui reste gravement atteinte à la jambe. Il risque de la prison ferme.

Cinq mois de prison ferme, 450€ d’amende au total pour défaut d’assurance et de contrôle technique. La peine requise ce mardi à l’encontre du conducteur d’une Renault Clio de Pamandzi est exceptionnellement sévère pour un accident de la circulation. Les faits datent du 6 octobre dernier et ne sont pas sans rappeler l’accident du Boulevard des Crabes lors duquel une jeune femme avait perdu la jambe.
Cette fois c’est un refus de priorité qui serait en cause. Un homme au volant d’une Clio sortait de chez lui, rejoignant la rue G. Pompidou de Pamandzi depuis une ruelle. Sur cet axe, une jeune femme circulait en scooter quand la Clio lui a coupé la route. L’accident est violent. La jeune femme chute et a la jambe cassée. De multiples fractures sont relevées sur son fémur. Elle reçoit d’abord 3 mois d’ITT (interruption totale de travail), puis 10 mois d’ITT après une nouvelle expertise médicale. Le conducteur de la voiture lui, ne s’arrête qu’après l’impact, signe qu’il n’avait pas vu le deux-roues arriver. En audition, il affirmait qu’une voiture mal garée lui masquait la vue. Faux selon la victime pour qui le seul véhicule en stationnement l’était de l’autre côté de la chaussée.

Me Eric Hesler défendait la victime

Sur les conditions de l’accident, nous n’en saurons pas davantage. Le conducteur poursuivi ne s’est en effet pas rendu à l’audience. “Je suis choqué qu’il ne se soit jamais préoccupé de la santé de la victime et qu’il ne soit pas présent pour s’expliquer” lâche Eric Hesler, avocat de la victime. “Il fait n’importe quoi et se moque de la justice” estime-t-il aussi. Il rappelle le préjudice subi par sa cliente. La douleur, le fait de boiter, les séquelles physiques, visibles. En attendant la suite des expertises, il réclame 30 000€ de provision, soit une indemnité temporaire pour faire face aux premiers mois de soins.
Une somme qui ne sera sans doute pas versée par le chauffard présumé, puisque ce dernier est sans emploi. Raison qu’il a invoquée pour justifier de n’avoir pas assuré son véhicule. Ce qui fait dire à la procureure déléguée qu’il a fait preuve de “négligence à l’égard de la collectivité” même si “l’accident était involontaire”. L’absence d’assurance, l’absence de contrôle technique et surtout son absence à la barre lui valent des réquisitions lourdes pour un accident de la route. La décision sera rendue mardi 29 janvier.
Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139516
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139516
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139516
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139516
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139516
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139516
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...