27.9 C
Dzaoudzi
samedi 13 avril 2024
AccueilorangeLa géographie des flux migratoires à Mayotte

La géographie des flux migratoires à Mayotte

En dépouillant les résultats du dernier recensement, l’INSEE a donc souligné que la moitié de la population de l’île est étrangère, alimentée par un flux migratoire positif pour la première fois en 2017. Alors que jusqu’à présent, les natifs de Mayotte étaient davantage à quitter l’île que le nombre d’entrants. Sur la période 2012-2017, on a dénombré 32.500 arrivées de natifs de l’étranger, et environ 26.000 départs de natifs de Mayotte, à déduire également 1.000 natifs de métropole et autres DOM de moins, ce qui donne un solde migratoire de +5.600 personnes.

Ajouté à la forte fécondité de 5 enfants par femme, la croissance démographique prend 3,8% par an, nous sommes donc 270.000 habitants depuis le 1er janvier 2019.

“Attractivité” de Koungou !

“Forte concentration de population étrangère à Koungou et dans la CADEMA”, relate Jamel Mekkaoui

Et répartis inégalement sur le petit territoire de 374km2. Paradoxalement, « beaucoup de communes connaissent un flux migratoire négatif », relate Jamel Mekkaoui, directeur de l’antenne locale de l’INSEE. La carte rougit au nord-est : « Les taux de croissance annuel moyen y sont supérieurs à 4%, et on y note une forte concentration de population étrangère venue des Comores, 61% à Koungou, alors qu’elle était de 51% en 2012, et 58% sur Mamoudzou-Dembéni ». A l’inverse, le taux d’étrangers est inférieur dans les communes les plus éloignées de Mamoudzou, 15% à Boueni, et 16% à Mtsamboro.

Les tensions communautaires à Bouéni qui s’étaient soldées par des « décasages », avaient provoqué une migration interne des populations étrangères qui s’étaient réfugiées à Koungou. Plus étonnant en revanche pour Mtsamboro, quand on sait qu’il s’agit d’une des portes d’entrée des kwassas.

Des évolutions qui vont se traduire par une augmentation de la Dotation globale de Fonctionnement pour les communes à forte croissance démographique, qui devraient donc pouvoir mener des politiques sociales et d’habitat adaptées.

6 logements sur 10 sans hygiène de base

Les eaux usées jetées sur la terre devant les cases

Avec l’arrivée continue de ces populations en situation précaires, les conditions de logement se sont détériorées, alors qu’elles avaient progressé entre 2007 et 2012, et malgré l’émergence des politiques de logement sociaux. En 2017, 63.100 résidences principales sont recensées à Mayotte, une croissance de 4,1% par an. La part de ménages propriétaires de leur logement atteint 54 %, en retrait de près de 3 points par rapport à 2012.

L’habitat précaire reste ainsi très présent : en 2017, 39% des résidences principales sont en tôle, en bois, en végétal ou en terre (+ 1point par rapport à 2012), alors qu’elle avait un peu diminué avant 2012. Surtout, 59% des résidences principales ne bénéficient pas du confort sanitaire de base, c’est à dire, d’un point d’eau, de toilettes et de douche, et 95% des habitats précaires ne bénéficient pas de cette hygiène minimum. Une tendance qui s’infléchit moins qu’auparavant. « Les natifs de l’étranger vivent prés de trois fois plus souvent en habitat précaire que les habitants nés à Mayotte. » Si 10% de résidences sont dépourvues d’électricité, à l‘image des équipements ménagers qui ont peu progressé, 28% sont connectés à internet, avec un ménage sur trois disposant d’un ordinateur.

C’est un tableau terne qui est étalé sous nos yeux par l’INSEE, puisqu’on voit qu’une grande partie de la population ne bénéficie pas de la richesse relative dégagée, et n’évolue pas vers un meilleur confort. Une vaine quête vers l’Eldorado.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139516
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139516
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139516
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139516
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139516
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139516
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...