28.9 C
Dzaoudzi
samedi 13 avril 2024
AccueilEconomieLe SAR commence, pour changer les études en projets concrets

Le SAR commence, pour changer les études en projets concrets

Ce jeudi, le Conseil départemental accueillait des "techniciens" des collectivités de l'île pour discuter du schéma d'aménagement régional. Un plan géant aux pieds d'argile, qui doit définir les orientations de développement de l'île pour les prochaines années malgré des précédents avortés.

Le schéma d’aménagement régional (SAR) définit les stratégies de développement d’un département, tous domaines confondus. Huit ans après la départementalisation, Mayotte tente de rattraper son retard en lançant le sien. “Aujourd’hui nous avons peut-être la chance de repartir sur d’autres ambitions, pour le développement du département”, plaide Salim Nahouda de la CGTMa. Il fait le vœu d’un “changement de mentalité sinon on continuera à faire des études et des études sans jamais en voir la concrétisation”.
Et c’est là toute la difficulté, faire que le programme devienne réel, au lieu de carboniser le budget de la collectivité en études qui restent dans les  tiroirs.
“Des schémas, il y en a eu plein, déplore Nomani Ousseni, conseiller départemental de Sada en charge du projet. Ils sont restés dans les tiroirs parcequ’on a fait venir des bureaux d’étude pour faire Mayotte par thématique. On a eu des tentatives, des discussions. Maintenant c’est le moment, l’occasion nous est donnée de faire notre île. On a choisi une nouvelle approche par rapport au SAR. Nous, élus, sommes là pour donner le cap et manager le travail qui sera fait avec comme porte-plume le bureau d’étude. Protéger les makis, ça ne nous empêche pas de faire le port, l’aéroport, des Ehpad, des ponts…”
L’élu rappelle que le précédent plan d’aménagement (PADD) est caduc depuis la départementalisation. “Depuis il y a eu des tentatives, des délibérations ont été prises, mais il manquait l’implication des acteurs, techniciens, élus et population. Si ce n’est pas partagé, c’est compliqué à mettre en oeuvre. La nouvelle méthodologie c’est de rassembler tout le monde au préalable. A chaque collectivité de remonter ses idées pour que le cabinet d’études les couche sur le papier.”
Sébastien Ramora travaille pour le cabinet Les Ateliers UP+, en partenariat avec le cabinet Harrapa. Il confirme cette approche censée changer la donne à Mayotte et… qui semble être une évidence.

Sébastien Ramora plaide pour la co construction

“Jusqu’à présent, les cabinets avaient une approche trop classique, trop scolaire, avec trop peu d’association avec les acteurs du territoire et, à la clé, une déconnexion entre le portage politique et le  document stratégique.”
Autrement dit, les élus ne s’impliquaient pas assez, le cabinet faisait tout le boulot, et le résultat ne répondait pas aux besoins de Mayotte.
“Aujourd’hui on prend le contre-pied total. On est les chefs d’orchestre, pas les concepteurs. Le but est de faire s’exprimer les différents acteurs pour mettre en musique ces intentions. C’est en co-construction qu’on aura un projet porteur, pour tous et ancré dans les besoins de l’île.”
Les élus, techniciens mais aussi la population ont désormais un an pour présenter leurs priorités et une autre année sera nécessaire pour les faire valider par le conseil d’Etat. Pour les recueillir, l’idée a été avancée de proposer… des cahiers de doléances.
Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...