24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilOcéan IndienCandidat à la présidentielle comorienne depuis Mayotte, Fahmi Saïd Ibrahim y est...

Candidat à la présidentielle comorienne depuis Mayotte, Fahmi Saïd Ibrahim y est indésirable

Le Collectif des Citoyens de Mayotte demande le départ du sol mahorais d’un candidat à l’élection présidentielle… comorienne.

Fahmi Said Ibrahim est un ancien ministre de la Justice comorien. Il avait en effet annoncé vouloir briguer la succession d’Azali Assoumani, en mars prochain, bien que résident à Mayotte. Il se présentait en tant qu’indépendant, son parti Juwa ayant investi un autre candidat, mais qui a été retoqué par la Cour suprême, dont l’impartialité a été mise en cause récemment par un diplomate comorien, licencié depuis. Fahmi Said Ibrahima est perçu comme un des principaux challengers de l’actuel président.

Mais, ironie de l’histoire, il a choisi de mener une campagne électorale depuis Mayotte, un territoire que les Comores continuent à revendiquer. Il fallait oser, et ce paradoxe, le Collectif des citoyens de Mayotte le relève en exigeant son départ.

Il ne s’agit pas tant de la présence d’un candidat à la présidentielle (il y a eu des précédents avec le journaliste Hakime Ali Saïd), que de ses propos, “Il est inacceptable d’accueillir sur notre sol un individu ne reconnaissant pas la souveraineté française sur Mayotte et crachant sans vergogne sur le choix des Mahoraises et des Mahorais grâce à la liberté de parole qui prévaut sur le sol républicain”, accuse le Collectif.

Qui le perçoit comme une “insulte à notre Histoire” et “une atteinte à l’ordre public”: “Nous demandons aux autorités de procéder dans les plus brefs délais à l’exfiltration du territoire de Fahmi Said Ibrahima. Fahmi Said Ibrahim ne peut être autorisé à faire campagne sur notre île en alimentant la haine et le mépris des Mahoraises et des Mahorais : il en va de la paix civile dans le 101èmedépartement français de Mayotte.”

Lire le communiqué du Collectif des citoyens de Mayotte

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...