24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilEconomieRénovation urbaine "complexe" de Kawéni : « La signature qui restera la...

Rénovation urbaine “complexe” de Kawéni : « La signature qui restera la plus gravée dans ma mémoire »

Peut-être que cela lui portera chance : c’est en grande pompe qu’a été signée la déclaration d’engagement du Nouveau Programme de Rénovation Urbaine (NPRU) de Kawéni. Ses représentants nationaux, président et directeur, sont à Mayotte notamment pour concrétiser leur subvention de 28 millions d’euros à Kawéni.

Il s’agit d’un premier conventionnement de l’opération intitulée « Kawéni Hima » (« Kawéni, réveille-toi »). En question, la vaste zone d’habitat informel et indigne de Kawéni, à proximité du poumon économique de Mayotte et de la zone scolaire. La ville a signé le 9 juin 2016 un protocole de préfiguration avec l’ANRU pour la définition et la programmation du Nouveau Projet de Renouvellement Urbain de Kawéni, « le plus grand bidonville de France », rappellera ce mardi soir Bacar Ali Boto, le 1er adjoint au maire de Mamoudzou. « Mayotte accueille de nombreuses populations venues des îles environnantes, et ce projet vise aussi l’inclusion sociale et économique des populations par des passerelles que nous souhaitons mettre en place entre territoire de vie et territoire d’emploi. »

Mais comme le soulignait le préfet Dominique Sorain, il faut commencer par « réguler en premier lieu l’extension des bidonvilles, avec des moyens de surveillance qui seront mis en place par des conventions signées avec les communes sur la lutte contre l’expansion de l’habitat illégal, avec les nouvelles prérogatives que confère la loi aux préfets ». Le représentant de l’Etat n’a pas enrobé la réalité : « La première opération ANRU de Mgombani était somme toute assez classique. Là, entre les trois opérations NPRU de Kawéni, Koungou et Petite Terre, nous sommes dans une autre dimension, nous retrouvons tout ce qui fait la réalité de Mayotte, dont la pauvreté et l’immigration. » Il se félicitait qu’Olivier Klein, président de l’ANRU soit présent, « on ne peut deviner la situation sans venir à Mayotte. »

L’ampleur de la cité scolaire

Un projet “complexe”, relevait Olivier Klein

Si ce dernier doit se rendre dans le quartier ce mercredi pour visiter sa réalité, il la pressentait face à une MJC animée et pleine à craquer : « Je pense que c’est la signature qui restera la plus gravée dans ma mémoire. » Et celui qui est aussi maire de Clichy-sous-Bois assurait vouloir s’en inspirer, « pour la façon que vous avez d’associer les habitants à ce projets, pour le défi de la résorption de l’habitat insalubre et l’ampleur de la cité scolaire, je n’en ai jamais vu de si grande. » Deux représentants du quartier, dont l’association Wenka culture, venaient exposer leurs attentes en matière de chômage, d’entretien des berges des rivières, de mangrove ou des cours d’eau.

Olivier Klein en a conscience, « un projet aussi complexe ne peut voir le jour qu’avec un partenariat actif. » Si l’ANRU verse 28 millions d’euros, le financement des prés de 240 millions d’euros restant provient de la Caisse de Dépôts et Consignations, du conseil départemental, de l’Europe (8 millions d’euros), de l’Etat qui en finance une grande partie, dont le vice-rectorat 70M€. Les acteurs sont attendus au tournant sur la consommation de ces fonds.

Une MJC de Kawéni bondée

Un projet « hors norme », « complexe », « d’envergure »… Tous les qualificatifs montrent les défis à relever, « c’est l’occasion d’expérimenter de nouveaux dispositifs que Mayotte peut ensuite apporter sur d’autres territoires de France », concluait le préfet.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

6 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...