26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 17 juillet 2024
AccueilorangeSaturation des Urgences du CHM

Saturation des Urgences du CHM

Les Urgences du CHM enregistrent depuis quelques jours une suractivité saisonnière liée à la bronchiolite, aux symptômes grippaux et à la gastro-entérite. Des maladies qui ne relèvent pas la plupart du temps de l'urgence, explique le CHM.

Le recours aux services des urgences pour les maladies qui n’en relèvent détourne le dispositif de soins, et ne permet pas aux personnes qui en ont vraiment besoin, d’en bénéficier. Et il allonge les délais d’attente, “nous demandons aux patients leur compréhension”, communique le Centre Hospitalier de Mayotte.

Bronchiolite, Symptômes grippaux et gastro-entérite, “trois pathologies qui ne nécessitent pas un passage aux Urgences systématique sauf pour les enfants de moins de 6 mois, lors d’une suspicion de bronchiolite.

Pour toutes douleurs de gorge et d’oreilles, habituelles en cette saison, et pour les fièvres de moins de 3 jours chez les enfants de plus de 6 mois, une consultation chez un médecin généraliste est suffisante.

Nous rappelons qu’il existe des consultations programmées dans les centres de référence:

Centre de référence de Dzaoudzi
Consultations le lundi de 14h à 17h et du mardi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 17h
Pour prendre rendez-vous, appeler le 02 69 60 81 03, de 7h30 à 16h
Centre de consultations de Jacaranda
Consultations du lundi au vendredi de 7h à 12h et de 14h à 17h
Pour prendre rendez-vous, appeler le 02 69 62 45 41, de 7h à 15h
Centre de référence de Kahani
Consultations du lundi au vendredi de 14h à 17h
Pour prendre rendez-vous, appeler le 02 69 62 40 78 de 9h à 13h
Centre de référence de M’Ramadoudou
Consultations du lundi au vendredi de 14h à 17h
Pour prendre rendez-vous, appeler le 02 69 64 71 22 de 8h à 14h

Centre de référence de Dzoumogné
Consultations du lundi au vendredi 14h à 17h
Pour prendre rendez-vous, appeler le 02 69 63 11 80 de 8h à 14h

Nous invitons les usagers à se munir, pour les adultes, de paracétamol et, pour les enfants de moins de 2 ans d’un thermomètre, de paracétamol et de sérum physiologique pour atténuer les premiers symptômes grippaux.

En cas de doute, vous pouvez appeler le 15, notamment pour des fièvres avec douleurs articulaires (Fièvre de la Vallée du Rift) et fièvre avec éruption cutané (rougeole).”

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

3 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...