27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 26 mars 2023
AccueiljusticeLe président Soibahadine Ramadani mis en examen

Le président Soibahadine Ramadani mis en examen

L'affaire des emplois de complaisance présumés au conseil départemental a conduit à 5 mises en examen, dont le président du Département. Il est possible qu'un 6ème fonctionnaires le soit dans le courant de la soirée.

Le président du conseil départemental est sorti de garde à vue ce mardi soir, pour être déféré au parquet. Il a été entendu par un juge puis mis en examen.

Le procureur Camille Miansoni que nous avons joint, nous informait que trois hauts cadres administratifs avaient été mis en examen lundi soir, un l’a été ce mardi matin, alors que le sort de deux autres se jouait ce mardi soir au tribunal. Le président Soibahadine était l’un d’eux, il a donc été mis en examen. Il a également été placé sous contrôle judiciaire. C’est dire qu’il est soumis à plusieurs obligations dans l’attente de sa comparution, mais nous n’en connaissons pas encore la teneur. Une 6ème personne était entendue ce mardi soir, avec une possible mise en examen à la clef.

Les chefs d’accusation sont la “prise illégale d’intérêt”, le “recel de prise illégale d’intérêt”, “qui s’adresse au bénéficiaire de la prise illégale d’intérêt”, donc aux directeurs administratifs, et “discrimination”, porté par celui qui n’a pu bénéficier du poste en question.

Nous avons donc la confirmation qu’il s’agit bien de l’organigramme produit lors de la réorganisation des services en 2016, et dénoncé par l’intersyndicale du Département, “la matière grise agonise”, critiquait-il. Les noms des directeurs suspectés d’avoir des liens familiaux avec le président avaient été donnés, ce sont donc eux qui sont visés par la procédure. Certains auraient été de simples attachés territoriaux avant leur nomination, dénonçait l’intersyndicale. Nous avions interpellé le président qui s’était défendu, “Il est facile à Mayotte de chercher, et de trouver des liens de parenté. Les candidatures ont été faites régulièrement”.

La Chambre régionale des Comptes avait emboité le pas dans un rapport d’avril 2018, évoquant des “détournements de procédure de nomination des directeurs”. Par exemple, sur le poste de Directeur général adjoint (DGA) des ressources et des moyens, il est noté que « deux candidats avaient un grade supérieur au grade de l’agent nommé » et « aucun candidat ne disposait d’un grade d’administrateur ou équivalent », idem pour le DGA chargé de l’aménagement et du développement durable, ou pour le DGA chargé du développement économique, de l’attractivité du territoire et de la formation.

Le procureur donnera un point presse ce mercredi.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

11 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...