22.9 C
Dzaoudzi
jeudi 18 juillet 2024
AccueilorangeGrand Débat national : lancement des Conférences citoyennes à Mayotte

Grand Débat national : lancement des Conférences citoyennes à Mayotte

Des citoyens venus d’horizons différents se réunissent dans plusieurs régions de France, et réfléchissent aux sujets qui interrogent la population de leur territoire. Lutte contre l'immigration clandestine ou piste longue, Mayotte n'en manque pas. C’est la 2ème phase du Grand Débat National.

Faire émerger une « intelligence citoyenne collective », c’est l’ambitieux défi que devront relever 20 citoyens volontaires, représentant la population, lors d’une journée et demie de Conférence Citoyenne Régionale, ces vendredi 22 et samedi 23 mars. A raison de deux par commune, un homme et une femme. Seule Acoua n’est pas représentée.

C’est au sein du lycée de Mamoudzou nord à Kawéni, qu’ils vont débattre, répartis par petits groupes, autour des sujets phare du Département. Ils ont été listés à partir de la cinquantaine de débats organisés dans les communes, par les questionnaires recueillis sur deux jours de stand à la barge, 170 contributions ont été récoltés, dans les cahiers de doléances tenus par 14 communes, et aussi, par les interpellations des élus en direction du président Macron lors de la rencontre à l’Elysée.

De la fiscalité aux énergies renouvelables

Le préfet et son directeur de cabinet entourés des animateurs des facilitateurs et des personnes-appui

Le préfet Dominique Sorain a lancé les échanges ce vendredi après-midi, « les préfets ne pilotent pas les débats, ils ne font que les présenter, votre parole est libre », en précisant quelques thèmes qui ressortent : les aménagements structurants pour Mayotte, la lutte contre l’immigration clandestine sous toutes ses formes, la sécurité au quotidien, la lutte contre la vie chère, la convergence des droits sociaux, l’affirmation de Mayotte française, une fiscalité progressive, la lutte contre la corruption, l’amélioration des conditions d’enseignement et des conditions d’hospitalisation, « et un point qui émerge de plus en plus à Mayotte, les déchets et les énergies renouvelables. »

Un des volontaires de la commune de Tsingoni, est salarié, il va donc consacrer une journée et demi sur son week-end pour faire avancer les choses, même s’il ne sait pas encore trop ce qui l’attend, « je vais voir en fonction des thèmes qui vont nous être alloués ». Ce sont les deux animateurs, Stéphane Ravelojaona et Moussa Toufa, qui vont donc faire la différence. Deux personnes-appui resteront dans la salle en cas de difficulté technique sur un sujet, « et les services de l’Etat sont mobilisés derrière sur ces deux jours. » Deux de nos confrères, Anastasia Laguerra et Faïd Souhaili, sont « facilitateurs » pour orienter l’ensemble.

Le top départ donné ce vendredi vers 15h

« L’enjeu est de sortir des propositions de ces groupes de travail », expliquait Etienne Guillet, Directeur de cabinet du préfet. Les échanges seront filmés, non diffusés, « car les débats nationaux sont contrôlés par 5 agents qui doivent vérifier les conditions dans lesquels ils se sont tenus. »

La prochaine étape, ce seront les débats au Parlement début avril.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...