28.9 C
Dzaoudzi
samedi 13 avril 2024
AccueilEconomieAnnick Girardin signe les premiers emplois francs de Mayotte

Annick Girardin signe les premiers emplois francs de Mayotte

« Fierté » et « reconnaissance » étaient au menu de la dernière séquence de la ministre de l'outre-mer ce mardi. Elle y signait plusieurs contrats, pour le bonheur des embauchés, et des entreprises subventionnées pour recruter.

Voilà qui « clôture deux jours et demi de visite sur le terrain » pour Annick Girardin. Ce mardi, elle signait avec une demi-douzaine de demandeurs d’emploi des contrats, presque tous en CDI, dans le cadre des emplois francs.
Les emplois francs, c’est un dispositif d’aide à l’embauche destiné aux entreprises et porté par Pôle Emploi. L’aide consiste à verser à l’entreprise qui recrute une prime allant jusqu’à 15 000€ sur trois ans pour un CDI. Seules conditions, le recruté doit être demandeur d’emploi, en situation régulière et résider dans un quartier « prioritaire de politique de la Ville ».

Rencontre avec un jeune en pleine démarche sur Parcoursup au cyberespace de Pamandzi

Il en existe 738 en France, et toutes les communes de Mayotte en ont au moins un. Au total, plus de 60% de la population mahoraise réside dans un de ces quartiers, ce qui fait de notre département celui où le dispositif concerne la part la plus importante de la population. Et comme le dispositif n’est pas plafonné en nombre de bénéficiaires, des dizaines de milliers de demandeurs d’emploi de Mayotte pourraient être éligibles.

« Discrimination positive à l’embauche »

Il s’agit pour Alain Gueydan, directeur de la Dieccte de Mayotte d’une forme de « discrimination positive à l’embauche ». L’objectif est de favoriser l’accès à l’emploi à des personnes qui en sont exclues en raison de leur lieu d’habitation.
Ce dispositif est encore au stade expérimental, mais il a été étendu à tout l’outre mer le 28 mars dernier.

Signature en grande pompe pour ces contrats subventionnés

Pour les quelques signataires des premiers contrats en présence de la ministre, c’est la fierté et la reconnaissance qui prédominent. « On a réussi un diplôme, explique une femme recrutée comme agent de sécurité en CDI chez UPS. Il ne faut pas avoir peur d’exercer dans les métiers de la sécurité, c ‘est dur mais si on veut on peut le faire » incite-t-elle, promouvant ainsi ce secteur qui peine à recruter.

Un plus pour l’entreprise

L’aide est conséquente pour l’employeur, mais bénéficie aussi au salarié. « Prendre le risque de prendre un CDI plutôt qu’un CDD permet à l’employé de faire des projets, de se tourner vers l’avenir » salue Annick Girardin. Les emplois francs privilégient les CDI. Les CDD de plus de 6 mois sont éligibles mais l’aide est bien moins attractive. « C’est toujours un plus pour une entreprise d’avoir une aide de l’Etat, et c’est une reconnaissance pour ces jeunes qui entrent dans le monde du travail » abonde la représentante d’UPS sécurité. Pour la ministre, ce dispositif est une étape de plus pour transformer Mayotte dans le bon sens. « Il y a encore de grands défis à relever mais, oui, des choses se font sur ce territoire. Des gens prennent des risques, des associations s’impliquent, et Mayotte va changer de visage. L’avenir du territoire en dépend » a-t-elle conclu avant de prendre un vol anticipé en raison de l’approche de Kenneth.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...