27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 19 juin 2024
AccueilorangeLe lancement de la semaine olympique et paralympique s’est tenu ce mercredi...

Le lancement de la semaine olympique et paralympique s’est tenu ce mercredi à l’école Foundi Adé

Ce mercredi, le recteur était présent à l’école Foundi Adé pour le lancement de la semaine olympique et paralympique. L’occasion de développer toujours plus l’activité sportive à l’école, et de partir à la découverte des sports traditionnels comme des activités adaptées aux publics en situation de handicap

C’est en grandes pompes que les élèves de l’école accueillaient le recteur à son arrivée, sur fond de Marseillaise et des anneaux olympiques bien mis en évidence. Mais aussi une flamme olympique faite de carton, qu’une petite procession guidera à travers l’école, jusqu’à la déposer sur son socle situé en haut des escaliers. Tout un parcours protocolaire faisant écho aux jeux olympiques pour cette école récemment labellisée Génération 2024.

La “flamme olympique” conviée par les enfants

«  Ce qui est important, c’est de souligner que l’on n’est pas dans n’importe quelle école, précisait Gilles Halbout. On est dans une école labellisée, sa plaque est déjà affichée. Une école qui se mobilise pour préparer Paris 2024, et au-delà spécifiquement pour Mayotte, pour préparer les jeux des îles, les jeux de la jeunesse et de l’Océan Indien, bref toutes les manifestations sportives de haut niveau ». «  Avant d’ouvrir cette semaine, je voudrais rappeler l’importance du sport à l’école, la mobilisation de tout le monde pour d’abord développer la pratique sportive » déclarait ainsi le recteur, en amont de l’ouverture « solennelle » de cette semaine olympique et paralympique. Une semaine spéciale, qui s’avère être l’occasion de « développer encore plus le sport à l’école. Aujourd’hui on est dans une école particulièrement à la pointe sur les activités physiques et sportives, l’idée c’est aussi de donner envie à toutes les écoles d’être labellisées, comme cette école l’est. De développer aussi des activités sportives en lien avec les sports traditionnels, et aussi de développer des sports adaptés à des jeunes en situation de handicap. » continuait Gilles Halbout.

Gilles Halbout proclamant l’ouverture de la semaine olympique

C’est ainsi qu’un peu partout dans la cour de récréation, les activités physiques se multipliaient. Ici et là judo, tir à la corde, courses de sac, parcours à l’aveugle…

Créer une passerelle entre le monde scolaire et le mouvement sportif

Pour Madi Ali Fahdedine, chef de service Sport Politiques Publiques et Haut Niveau au Cros Mayotte :  « Cette semaine olympique se passe plutôt bien, mais ça aurait pu être encore mieux, s’il n’ y avait pas le contexte sanitaire actuel ». Il revient sur les dispositifs en place : “Concrètement il y a deux dispositifs mobilisés d’ici paris 2024 : la génération 2024 qui est là donc plutôt pour l’Education Nationale, mais aussi Terre de jeux 2024 plutôt à disposition des collectivités.  Presque toutes les collectivités ont arrêté leur programme prévu, il n’y a que l’Education Nationale qui peut être ouverte dans les contexte actuel. Donc on profite quand même de ce moment pour créer un maximum de lien parce qu’au départ, l’idée est de créer une passerelle entre le monde scolaire et le mouvement sportif. Et c’est par là qu’on pourra attirer les jeunes pour qu’ils puissent prendre des licences sportives et suivre des parcours sportifs qui pourraient les amener vers le haut niveau » explique l’ancien athlète.

De nombreuses activités pour le plus grand plaisir des élèves

La semaine implique ainsi différents partenaires, de l’Education Nationale en partenariat direct avec l’USEP, l’UNSS côté collèges et lycées, et le Cros qui « pilote l’ensemble » : « C’est la raison pour laquelle le Cros a financé les plaques génération 2024, pour motiver les plus jeunes à pratiquer, valoriser le travail des enseignants. Tout se fait au sein des écoles » explique M. Madi Ali Fahdedine.
Bien évidemment, l’école Foundi Adé ne sera pas la seule à suivre cette semaine olympique et paralympique qui, au-delà de l’enseignement des valeurs morales du sport, faisait ce mercredi le plus grand bonheur des plus jeunes.

Mathieu Janvier

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...