31.9 C
Dzaoudzi
lundi 22 avril 2024
AccueilorangeSemaine de la presse à l'école : « S’informer pour comprendre le...

Semaine de la presse à l’école : « S’informer pour comprendre le monde », ou comment faire le tri

Qu’est ce qu’une information vérifiée ? A qui faire confiance ? Alors que 55% des français se méfient des médias, la Semaine de la presse et des médias dans l’Ecole va apprendre aux élèves à développer le sens critique, pour naviguer entre rejet total et plate béatitude face à des informations qui arrivent en masse

Cette semaine, ce sont les journalistes qui font l’info. Qui la font et la défont d’ailleurs. Pour la 33ème Semaine de la presse et des médias dans l’Ecole organisée par le Centre pour l’éducation aux médias et à l’information (Clemi), plusieurs établissements de l’île accueillent des professionnels des médias.

L’objectif est d’aider les élèves de la maternelle au lycée à comprendre le système des médias, à former leur jugement critique, à développer leur goût pour l’actualité et « à se forger une identité de citoyen ».

Le thème de cette année, « S’informer pour comprendre le monde », sera développé dans une dizaine d’établissements devant des élèves de tout niveau.

Partenaire de l’événement, le JDM a pu intervenir ce lundi au collège de Kwale, devant une classe de 3ème et une de 4ème, avec la présence d’élèves d’UP2A, unité pédagogique pour élèves allophones arrivants. Rechercher l’information, la vérifier, construire un article, et éduquer aux réseaux sociaux, étaient au menu.

A l’issue de l’intervention, on peut désormais dégager deux pistes à travailler avec les élèves : l’utilité de suivre l’actualité, et s’armer face aux réseaux sociaux.

En dehors de rares exceptions, tous les élèves ont un téléphone, c’est leur pass vers le reste du monde. Du côté des informations, c’est le JT de Mayotte la 1ère qu’ils regardent majoritairement, même s’ils connaissent la chaine privée Kwezi. Ils ont donc accès à une information locale, peu s’informent en dehors de cela.

Les titres de la presse écrite locale de ce lundi

Mes amis d’Instagram

Tous ont entendu parler de la guerre en Ukraine, certains de Poutine, et seule une poignée sur 60 vont au-delà, en regardant une chaine comme France 24 par exemple.

Nous avons développé des problématiques locales, comme l’artificielle pénurie de bouteille de gaz, pour expliquer la construction d’une information. Avec un bon écho de leur part sur la méthode de traitement d’une information.

Sollicités pour énumérer les thèmes qu’ils souhaiteraient voir aborder en proximité de leur quotidien, revient le harcèlement. Et les ados sont tous sur Instagram, « pour discuter avec mes amis », dit l’un, « pour me faire d’autres amis », dit l’autre. Sans prise de conscience sur le profil, possiblement faussé, de l’interlocuteur. Le retour sur l’affaire Mila n’était pas de trop, du nom de cette jeune lycéenne de 16 ans, insultée par un homme sur Instagram, pour ses préférences sexuelles, à qui elle répondra par une violente et vulgaire charge contre l’islam, lui vaudra d’être déscolarisée car menacée de mort. Onze de ses cyber-agresseurs ont été condamnés à de la prison avec sursis, mais il y a plus tranquille pour commencer dans la vie.

Sondage sur la confiance envers les médias (Journal La Croix)

Ce n’est pas pour rien si, selon un sondage de l’ACSEL et de la CDC relayé par l’Express, la moitié des français ne font pas confiance aux réseaux sociaux, notamment sur la confidentialité et la sécurité de leurs données, mais aussi sur la véracité des informations reprises.

Parmi les élèves rencontrés, peu s’intéressent au métier de journaliste, et quant à l’idée de monter un journal interne au collège, les plus fanas étaient les filles, en dehors d’une, « on se sent pas capables »… La presse, certains ont tenté, motivés par la puissance de ce 4ème pouvoir*, et y ont laissé des plumes.

Anne Perzo-Lafond

* Face aux trois pouvoirs incarnant l’État, pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...