27.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 mai 2024
AccueilEconomieSurbooking à la réunion de Zena sur les métiers de l'aérien

Surbooking à la réunion de Zena sur les métiers de l’aérien

Les frères Novou souhaitaient sensibiliser la jeunesse aux métiers de l'aérien, que leur compagnie Zéna ambitionne de développer en local. La salle s'est vite retrouvée remplie, avec dans le public des profils très variés, certains bien déterminés à profiter des lignes promises pour y faire décoller leur carrière.

“Je suis là parce que ma maman m’a obligée à venir”. Dans le hall du CRIJ (centre régional d’information jeunesse) de Cavani, cette jeune femme n’est clairement pas la plus motivée, parmi la bonne cinquantaine de jeunes venus assister à la réunion des frères Novou sur les métiers de l’aérien. Des jeunes si nombreux qu’au début de la réunion, une quinzaine restaient en attente à l’extérieur de la salle où les deux frères détaillaient la multitude de métiers qui gravitent autour d’une compagnie aérienne, et ceux qui la font vivre de l’intérieur “comme une ville”.

Régis Novou, directeur de projet Zena sur la partie exploitation, explique sa démarche.

Des opportunités d’emploi dans tous les domaines assurent les deux frangins rejoints par le directeur du CRIJ

“Il y aura une compagnie locale basée à Mayotte, en termes d’impact c’est plus important que tout ce qui s’est fait jusqu’à présent, il y aura donc des besoins en propre, avec des emplois directs, des emplois indirects, générés par l’activité de la compagnie, et des emplois induits, découlant de l’activité de la compagnie et de ses personnels”. En sensibilisant les jeunes, la compagnie qui souhaite voir ses premiers avions décoller dès décembre 2022 et recruter d’ici là près de 100 salariés, voit donc l’urgence de former ces personnels qu’elle souhaite recruter en local. Avec les emplois indirects et induits, ce sont “800 emplois sur l’île” que souhaite voir fleurir le directeur. “Donc c’est maintenant qu’il faut se lancer dans une formation” plaide-t-il. Pour la plupart assure-t-il, “ce sont des formations qui peuvent être faites rapidement”, en quelques semaines ou quelques mois, à l’exception des pilotes.

Les jeunes présents “sont dans une phase où ils s’orientent vers une carrière professionnelle, on voulait donc leur parler de ces métiers là”. Ces métiers sont variés, de l’administratif au commercial en passant par les personnels spécialisés dans l’aérien, personnels navigants commerciaux ou techniques, et les emplois indirects tels que commerciaux en agence de voyage ou manutentionnaires à l’aéroport. Sans oublier les besoins en loisirs, en consommation, qui découleront de l’activité que Zéna ambitionne de générer.

Pour assurer la présence de jeunes formés sur le long terme “on souhaite faire venir une école de formation sur Mayotte” poursuit Régis Novou. “On n’a pas vocation à être un centre de formation mais on informe sur comment ça peut se passer”.

Régis Novou prévoit 800 emplois directs et indirects

D’une manière générale, complète son frère Julien Novou, “on va créer de l’emploi, si vous voulez postuler, les Mahorais sont très attendus” assure-t-il.

Une  chance à saisir peut-être pour la jeune Loubna, lycéenne en quête de renseignements précis. “Je veux devenir hôtesse de l’air, c’est mon rêve depuis toute petite. Je suis venue pour savoir quelles études je dois faire pour y arriver, ce que je dois privilégier etc.”

Les frangins passionnés par l’aviation commerciale ont donc au moins réussi leur premier pari : attirer des jeunes susceptibles de les rejoindre quand les recrutements se concrétiseront.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...