31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 5 février 2023
AccueilEducationLes Mahorais et les diplômes

Les Mahorais et les diplômes

L’INSEE a présenté les détails du recensement de 2012 à Mayotte. Les données liées à l’éducation font ressortir que 71% de la population adulte n’a pas «diplôme qualifiant».

La répartition de la population de Mayotte selon la scolarisation et le diplôme
La répartition de la population de Mayotte selon la scolarisation et le diplôme

Sept personnes sur dix de plus de 15 ans à Mayotte n’ont pas de diplôme. C’est un des chiffres les plus saillants révélés ce jeudi matin par l’INSEE. Un tiers d’entre elles n’ont jamais été scolarisées (contre 2% en métropole). Si la majorité de ces personnes sont nées à l’étranger (59%), plus de 39% d’entre elles ont pourtant vu le jour à Mayotte.
A ce chiffre, déjà très important, il faut rajouter tous ceux qui ont été en échec scolaire : parmi les deux autres tiers de la population qui est allée à l’école, plus de la moitié (54%) est sortie du système scolaire sans aucun diplôme (19% en métropole).

Cette proportion est évidemment très importante et elle est à mettre en relation avec la scolarisation massive qui ne date que des années 1990. D’ailleurs, la situation évolue nettement, même si on aurait pu espérer une amélioration encore plus nette. En 2007, date du précédent recensement, les jeunes sortis de l’école sans aucun diplôme était de 72%. A noter que lle brevet des collèges n’est pas considéré comme un diplôme qualifiant par l’INSEE.

En 2012, la population qui habite à Mayotte compte donc 11% de bacheliers (17% des personnes qui sont allées à l’école) et 9,75% peuvent même se prévaloir d’un diplôme universitaire (15% des personnes scolarisées). Les titulaires d’un CAP ou d’un BEP représentent 9% de la population (14% des personnes scolarisées).
L’INSEE note que «la proportion de diplômés chez les jeunes n’est toutefois pas meilleure que celle des générations plus âgées où seules les populations les plus favorisées avaient pu bénéficier d’un accès à l’école. Après l’ouverture généralisée du système scolaire à Mayotte, c’est bien de son efficacité dont il est question à présent.
RR

Tous les détails sont disponibles sur le site de l’INSEE.

VOIR AUSSI :
Recensement : qui habite à Mayotte ?
L’habitat à Mayotte : 31% de logements en tôles

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139114
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139114
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139114
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139114
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139114
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139114
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...