25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 juin 2024
AccueilEconomieEconomie : Les femmes à la manœuvre

Economie : Les femmes à la manœuvre

L’association Entreprendre au féminin organise un nouveau rendez-vous pour promouvoir la place des femmes dans l’économie. Cette année, c’est Bandrélé qui accueille l’événement.

EAF MayottePas question de laisser aux hommes le terrain de l’économie. L’association entreprendre au féminin (EAF) continue méticuleusement de sensibiliser les femmes à l’importance de s’investir dans la création d’entreprises. Si elles occupent une place centrale dans les familles, EAF les pousse à prendre part au développement économique de notre département. Cette année, c’est à Bandrélé que l’association fait un stop dans sa tournée de l’île. Samedi prochain, le 5 septembre, elle organise une conférence pour mobiliser les bonnes énergies.

«On trouve encore beaucoup de femmes qui ont des projets mais qui n’osent pas se lancer. Elles sont encore dans cette mentalité qui veut que la femme reste à la maison. Parfois elles craignent ce que les autres peuvent dire», explique Zaina Ahamada d’EAF. Face à cette situation, l’association est bien décidée à lever les obstacles qui pourraient les retenir. «Nous allons leur expliquer le processus de la création d’une entreprise, les différentes étapes pour qu’elles comprennent de façon concrète comment ça se passe».

Des femmes ambitieuses

Car lorsque les femmes se présentent, ce n’est jamais l’ambition qui manque. Et aucun secteur d’activité n’est tabou. «Il n’y a plus de secteurs réservés aux femmes ou d’autres qui seraient exclusivement masculin, relève Zaina Ahamada. Les femmes peuvent s’investir dans la restauration, le commerce, le transport mais aussi la construction ou l’industrie. Nous sommes là pour les accompagner, quel que soit l’activité qu’elles choisissent.»

Les femmes, avenir de l'économie mahoraise
Les femmes, avenir de l’économie mahoraise

Le rendez-vous de Bandrélé permettra aussi de leur faire connaitre la diversité des acteurs qui sont en mesure de les accompagner et de favoriser les rencontres : «nous voulons mutualiser les compétences pour de meilleurs résultats», explique Zaina Ahamada. La formule des «marrainages» sera encore à l’ordre du jour pour accompagner toutes celles qui ont besoin d’aide et de conseils.

Une coopérative

Cette année, EAF réfléchit à la création d’une coopérative d’activité et d’emploi qui jouerait un rôle de couveuse d’entreprise. «Ca permettrait aux femmes qui ont un projet d’être salariées de la coopérative dans un premier temps. Puis, si leur activité est viable, elles pourraient décider de continuer avec l’association ou de se lancer à leur compte.»

Cette idée fera partie des projets débattus à Bandrélé où l’association attend beaucoup de monde. La cinquantaine de membres actifs d’EAF mais aussi toutes les femmes qui souhaitent monter de projet ou qui rencontrent des difficultés dans le développement de leur activité et qui espèrent trouver des solutions.

Les politiques seront une nouvelle fois sensibilisés et du conseil départemental à la préfecture, de la DIECCTE à la BGE, des chambres consulaires à la couveuse ou l’ADIE, les partenaires de l’association seront nombreux pour conseiller et épauler. Au moment où l’emploi public ne peut plus être envisagé comme la clé de voute de l’emploi dans notre département, la promotion l’entrepreneuriat au féminin est une piste essentielle pour l’avenir de l’économie de Mayotte.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139117
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139117
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139117
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139117
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139117
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139117
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...