27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 26 mai 2024
AccueilorangeRelèvement du plafond de sécurité sociale : des retraites pas encore miraculeuses

Relèvement du plafond de sécurité sociale : des retraites pas encore miraculeuses

Dans le cadre de la convergence vers les niveaux nationaux, programmé dans le Plan Mayotte 2025, et entériné par le décret du 17 octobre 2012, le plafond des cotisations passe de 1.694 euros à 1.814 euros. Et qui dit augmentation des cotisations traduit un relèvement du montant des retraites. Attention, contrairement à ce que veulent faire croire des écrits mal attentionnés qui tronquent la vérité sur certains sites nationaux, elles n’augmenteront pas de 215% à Mayotte ! Il n’y a pas de gaspillage des fonds nationaux en faveur de notre territoire, ça se saurait…

Comment cela se traduit-il ? Le plafond de sécurité sociale sert de base de calcul pour beaucoup de prestations. C’est le cas des indemnités journalières maladie/maternité, mais aussi la retraite de base.

Le 1er janvier 2011, ce plafond était fixé à 1.070 euros, ce qui permettait de compter sur une retraite avoisinant les 500 euros. La convergence décidée cette année là dans le cadre du rattrapage vers le montant national, comprend l’augmentation annuelle dans la même proportion que celle de métropole, majorée de 5,1%. Les montants atteindront les standards nationaux en… 2032. On est loin du jack pot immédiat !

Une retraite de 907 euros maxi

Évolution des cotisations

En 2019 donc, le plafond de sécurité sociale passe à 1.814 euros, contre 3.377 euros en métropole et dans les autres DOM. « La pension de retraite maximale versée à un retraité qui remplit toutes les conditions requises et donc à taux plein en remplissant les conditions d’âges ou du nombre d’annuités cotisées est égale à la moitié du plafond de sécurité sociale », nous rappelle Ymane Alihamidi-Chanfi, la directrice de la Sécurité sociale de Mayotte (CSSM).

Qui donne l’exemple d’un retraité qui remplirait toutes les conditions, ce qui est rare en raison d’une généralisation tardive des cotisations à Mayotte, percevra désormais 907 euros maximum ici. « Pour comparaison, un retraité « de droit commun », c’est à dire métropole et autres DOM, peut compter sur une pension de base pouvant atteindre 1.688 € au maximum ».

Plusieurs évolutions sont en prendre en compte : la cotisation assurance maladie passe de 2% à 2,35% pour les salariés et la cotisation vieillesse, de 4,55% à 4,77%. Et pour patrons et salariés, les cotisations assurance chômage et AGS augmentent selon les données fournies au tableau joint.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139518
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139518
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139518
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139518
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139518
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139518
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...