26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 17 juillet 2024
AccueilEconomieEmploi de personnes handicapées, des aides existent

Emploi de personnes handicapées, des aides existent

D'ici à 2022, les entreprises mahoraises de plus de 20 salariés devront recruter 6% de travailleurs handicapés contre 2% actuellement. Un changement progressif mais qui s'anticipe, et pour lequel des aides sont prévues.

De 2019 à 2022, il faut aux entreprises de plus de 20 salariés embaucher de plus en plus de salariés handicapés pour passer de 2% à 6% des effectifs en équivalents temps plein. Soit un point de plus par an.
Selon la Maison des entreprises, ce sont quelque 300 travailleurs en situation de handicap qu’il faudra avoir recruté d’ici quatre ans.
Pour s’y préparer, la CCI Mayotte recevait ce mardi Frédérique Bédier, de l’Agefiph Réunion-Mayotte. Chargée d’études et de développement au sein de l’association, elle animait une matinale d’informations.

“On est là pour anticiper les changements pour l’emploi des personnes en situation de handicap” explique le délégué du Medef présent sur place.
Pour le président de la CCI Mohamed Ali Hamid, il est temps de “libérer le potentiel des entreprises”. “Sans les salariés, l’entreprise n’est pas grand chose” poursuit-il. Considérant que le handicap est “dans la tête”, il invite à changer de regard pour se conformer aux nouvelles règles en vigueur. “Ray Charles n’est pas un petit musicien de quartier” illustre-t-il.

Mohamed Ali Hamid veut libérer le potentiel des entreprises par l’emploi de personnels handicapés

Pour l’heure selon l’Agefiph, seule une 60aine d’entreprises a transmis sa “déclaration d’obligation d’embauche”. Un chiffre qui correspond selon la CCI aux entreprises de plus de 20 salariés à Mayotte. Tout est en ordre donc de ce point de vue-là.
Reste à recruter. Une tolérance est admise pendant trois ans, mais ensuite, des compensations financières peuvent être appliquées.

“Il y a une accélération sur l’emploi des personnes en situation de handicap » souligne la Maison des entreprises.  Mais il va falloir l’accompagner, on a un tissu de chefs de petites entreprises qui ont peu de temps pour monter les dossiers”.

Pour se conformer, des aides existent. Par exemple pour un jeune en apprentissage ou en contrat pro, l’aide financière peut aller de 500 à 4000€. Des aides existent aussi pour le recrutement, la formation, l’information des collègues ainsi que l’aménagement du poste de travail.

Le taux d’emploi évolue jusqu’en 2022

Pour les entreprises qui n’auront malgré ça pas réussi à embaucher de travailleur reconnu comme ayant un handicap par la MDPH (maison départementale des personnes handicapées), une autre option est possible : la contribution financière à l’Agefiph. Mais cette dernière peut augmenter considérablement si aucun recrutement n’a lieu sous 4 ans.
Si la tâche peut sembler ardue, pas de panique, l’exemple métropolitain montre que c’est possible. Sur l’ensemble du territoire, seules 7% des entreprises n’emploient aucun salarié handicapé.
Pour toute information les employeurs peuvent écrire à l’adresse
dr974@agefiph.asso.fr

 

Y.D.
Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...