27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 28 février 2024
AccueilorangeSeize députés ultramarins inquiets de la baisse du budget de la mobilité

Seize députés ultramarins inquiets de la baisse du budget de la mobilité

Ladom Mayotte ne délivre plus d'aide à la continuité territorialeLa stabilité du budget prévisionnel 2018 des Outre-mer à peine au dessus de la barre des 2 milliards d’euros comme l’année dernière, n’a pas été cette fois ci favorable à la mobilité. Si Ericka Bareigts, l’ancienne ministre des Outre-mer, avait eu un geste fort avec un budget de 68,2 millions d’euros de crédits de paiement pour LADOM, L’agence de l’Outre-mer pour la mobilité, « dont plus de la moitié consacrée à la formation professionnelle », avait-elle souligné, Annick Girardin, qui a pris sa suite a réduit les frais à 59,4 millions d’euros de crédits de paiement.

« LADOM perdrait ainsi pas moins de 8,82 millions d’euros, soit une baisse de 12,9% de son budget », critiquent 16 députés ultramarins qui ont décidé d’unir leurs forces et de publier un communiqué. Un front commun tout partis politiques confondus : PS, PC, France Insoumise, le groupe de la Gauche Démocratique et Républicaine et même La République En Marche de la majorité présidentielle. On retrouve d’ailleurs parmi les signataires Ericka Bareigts, députée PS de La Réunion…
Mais aucun des deux députés Mahorais. « J’ai été contactée, mais j’avais déjà initié des démarches en cours lorsqu’ils m’ont sollicitée », se justifie Ramlati Ali que nous avons jointe au téléphone. Le député Mansour Kamardine n’a pas été contacté: “Je découvre la nature de cette mobilisation avec votre appel”, nous expliquait-il au téléphone.

LADOM renforcée par la loi Egalité réelle

L'aéroport de Pamandzi, également zone de transit pour l'or« La diminution des crédits octroyés à LADOM constituerait un mauvais signal alors que la formation et l’insertion professionnelle de la jeunesse ultramarine doivent être notre priorité. Plus largement, l’agence est essentielle pour permettre la mobilité de nos concitoyens ultramarins et leur garantir une véritable continuité territoriale. Les actions de LADOM sont par ailleurs vitales à Mayotte où le programme « Cadres d’avenir » permet la formation puis l’accès à des emplois de haut niveau pour les habitants du département ou pour Wallis et Futuna qui a besoin d’une politique de continuité territoriale ambitieuse », écrivent-ils.

Et s’étonnent de cette amputation de « quasiment 10 millions d’euros » alors que « les missions de l’agence ont été élargies par la loi relative à l’égalité réelle Outre-mer ». Notamment, sur le dispositif de mobilité retour : « Il est surprenant que le budget ne soit pas en nette progression en dépit de l’extension des missions de l’agence.

Les signataires sont : Bruno-Nestor Azerot, Ericka Bareigts, Huguette Bello, Justine Benin, Moetai Brotherson, Serge Letchimy, David Lorion, Josette Manin, Max Mathiasin, Jean-Philippe Nilor, Napole Polutele, Nadia Ramassamy, Jean-Hugues Ratenon, Olivier Serva, Gabriel Serville, Hélène Vainqueur-Christophe.

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139515
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139515
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139515
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139515
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139515
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139515
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...